Interviews
TENNY - Cover album - Rashtag

Interview Tenny « M Pokora comme parrain : quelle chance ! »


#Tenny #YinAndYang #LeTemps #ActionOuVérité #Warner #MPokora #Beyoncé #Rihanna #Stromae #BlackM #MaîtreGims #SamSmith

Bonjour Tenny, merci de répondre à nos questions. On va parler de ton album dans un instant mais avant cela le public t’a découverte avec le titre « Action ou Vérité ». Pour la fin de l’interview, est-ce que tu préfères que l’on te lance une action ou une question vérité ?

J’accepte le défi donc je vais choisir une vérité.

 

Ton premier album sort dans quelques jours, il s’appelle « Yin & Yang », un principe chinois représentant l’ombre et la lumière ou encore la nuit et le jour… Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Pour moi, « Yin & Yang » représente la dualité sous toutes ses formes : la lumière et l’obscurité effectivement mais aussi le masculin et le féminin ou le positif et le négatif. C’est quelque chose qui correspond pas mal à mon album dans lequel on retrouve tous ces mélanges et toute cette diversité qui constituent mon équilibre personnel. En plus, il y a une chanson sur ce disque qui s’appelle « Yin & Yang » et il m’a semblé assez évident de l’utiliser également pour le nom de ce premier album. Ce morceau porte un message que j’ai eu envie de faire passer. A la première écoute, on imagine que j’évoque une histoire d’amour alors qu’en réalité j’aborde le sujet de l’amour universel, de la paix et de toutes les choses positives de la vie dans une période où l’on est davantage focalisé sur le négatif et sur un monde un peu chaotique.

 

« En amour, je suis très passionnée »

Tu as vécu en Centrafrique, à Hong Kong, au Sénégal, aux Etats-Unis, en Belgique, en France… On imagine que musicalement, cela t’a beaucoup enrichie, est-ce que l’on va retrouver toutes ces influences sur l’album ?

J’aime bien qualifier mon disque d’album pop urbain qui fait faire un tour du monde en 80 minutes. Même si les sonorités sont effectivement pop et urbaines, on retrouve des touches musicales d’ici et d’ailleurs. Il va y avoir des choeurs qui font penser à l’Afrique du Sud, des sitars, des flutes amérindiennes, des percussions mais aussi des mélodies electro world. Tout ceci sera distillé à petite dose dans l’album mais ça apportera cette notion de voyage.

 

Tu as travaillé avec les compositeurs de Tal et de Youssoupha notamment. As-tu pris part à la création de l’album aussi ? 

Sur la majorité des titres, j’ai soit écrit toute seule, soit en collaboration avec des auteurs. C’était important pour moi de participer à la composition et à l’écriture mais également de travailler avec d’autres, j’adore ça. En ce qui concerne les thèmes que l’on a abordés, « Yin & Yang » évoque en priorité le sujet assez universel de l’amour, c’est quelque chose qui parle à tout le monde et qui me parle : les déceptions, les remises en question, l’affirmation de soi notamment en tant que femme,…

 

Parlons de ton titre « Le temps », le côté urbain laisse la place à une ballade où tu dis « Je t’ai dans la peau ». Quel genre de femme amoureuse es-tu ?

Même si je suis une femme indépendante avant tout, je vais t’avouer que dans la relation amoureuse, je suis une très grande passionnée. Quand j’aime, je suis à 100%, je suis dans le romantisme et je vis les choses intensément.

 

« Je suis plus ‘girl power’ que féministe »

Sur le titre « Femme indé », place à un univers très « girl power » et sur une chanson comme « M.A.L.E. » on a une femme qui prend le contrôle. Tu as des messages à faire passer aux hommes ou aux femmes qui t’écoutent ?

J’ai surtout un message à faire passer aux femmes : on peut y arriver sans pour autant « descendre » les hommes. Affirmer sa féminité, son pouvoir en tant que femme, avoir sa propre ambition, c’est possible et c’est à notre portée. En revanche, je ne me définis pas comme une féministe dans le sens « Vous les hommes, je vais vous écraser », je me situe davantage dans le côté « girl power » : assumons-nous, soyons nous-mêmes, avançons et prenons notre propre pouvoir sans détruire les hommes.

 

Certains journalistes te comparent à des artistes comme Beyoncé ou Rihanna, qu’est-ce que cela t’inspire ?

C’est super flatteur mais en même temps ça place la barre très haut. Je suis au début d’une carrière que j’espère longue et épanouie donc je ne me mets pas la pression pour être une autre, je suis moi-même.

 

M Pokora a dit sur les réseaux sociaux en parlant de toi « J’ai vraiment envie qu’elle perce, qu’elle arrive à atteindre ses objectifs. Si je peux l’aider, je le ferais ». Un parrain de choix pour lancer une carrière non ?

Je ne peux pas rêver mieux. M Pokora comme parrain, quelle chance ! C’est énorme d’avoir son soutien. Depuis le début, il est très bienveillant, il tient à partager son expérience et à me donner plein de conseils. Ca me fait énormément plaisir et ça m’aide d’avoir le soutien de quelqu’un comme lui. En plus, avoir la possibilité de faire ses premières parties, c’est un très beau cadeau.

 

« Plus jeune, je me cachais derrière des costumes de princesse pour chanter »

Il a débuté sa carrière dans un télé-crochet comme Amel Bent, Chimène Badi ou plus récemment Louane. C’est un chemin que tu as déjà envisagé ?

Je n’ai jamais envisagé cette voie non. Jusqu’à il y a 2 ou 3 ans, j’étais très timide et je n’étais même pas sûre d’être capable de chanter un jour tellement la confiance en moi n’était pas là. La musique a toujours été ma passion mais peu de gens savent en fait que mon plus grand plaisir c’est d’être dans la création : écrire, composer, faire vivre une mélodie, une chanson,… La scène me faisait très peur, je me cachais derrière des costumes de princesse Disney pour chanter jusqu’à ce que je me rende compte que les gens écoutaient et aimaient ça. A partir de ce moment-là, j’ai tombé le masque et je me suis assumée en tant que chanteuse.

 

Autour de toi, tes proches t’ont encouragée dans ta volonté de devenir artiste ? 

J’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont énormément soutenue. Même s’ils auraient préféré que j’aille à la fac parce que j’étais bonne élève, on a conclu un deal : je devais obtenir mon bac et eux me laissaient faire de la musique. A 17 ans, je l’ai obtenu et j’ai volé de mes propres ailes et je les remercie pour ça. Des fois, on traverse des difficultés dans ce métier, on a envie de lâcher mais avec le soutien de ses proches, on a une force incroyable et on avance vers ses rêves et ses objectifs.

 

Tu as partagé pas mal de photos et de vidéos sur les réseaux sociaux sur les scènes que tu as faites tout l’été. Qu’est-ce que tu as  ressenti devant le public ?

Je suis entrain de découvrir le plaisir qu’est la scène. Chaque concert est comme si c’était le premier. Je m’éclate vraiment, je m’amuse et je partage beaucoup d’amour avec les spectateurs.

 

« Avec cet album, je revois 10 ans de ma vie »

A quelques jours de la sortie, dans quel état d’esprit es-tu ?

Avec cet album, je revois 10 ans de ma vie et je me dis que c’est enfin là. Plein d’émotions sont mélangées à ce stade. Il y a à la fois de l’appréhension parce que l’on a travaillé dur donc j’aimerais que ça plaise mais aussi de l’excitation à l’idée que ce premier album voit le jour.

 

En début d’interview, tu as choisi « vérité ». Voici donc la question : quelle est la manie que tu as de temps en temps et dont tu n’as jamais parlé ?

J’ai la manie de me réveiller parfois à minuit comme s’il était 8h du matin, et après d’être crevée dans la journée… (Rires…)

 

Il va falloir garder encore un peu d’énergie, je te propose que l’on démarre l’Interview Hashtag. 

 

(c) Darius Salimi

L’Interview Hashtag de Tenny

R# Barack Obama dans une télé-réalité « Running wild with Bear Grylls » : tu partages ?

T# Je ne partage pas : #indifferente… (Rires…)

 

R# Entre Black M et Maitre Gims : quel artiste tu likes le plus ?

T# J’adore les deux, je ne peux pas choisir, c’est impossible.

 

R# Matthieu Delormeau chroniqueur dans « Touche pas à mon poste » : tu retweetes ?

T# J’adore « Touche pas à mon poste » et j’adore Matthieu Delormeau donc je retweete.

 

R# Vincent Cassel aux côtés de Matt Damon dans le prochain volet de Jason Bourne : quel commentaire cela t’inspire ?

T# Un frenchy au box office américain, c’est génial.

 

R# Sam Smith sur la bande originale du prochain James Bond : tu mets en favori ?

T# Absolument, ce mec est extraordinaire : je mets en favori, je retweete, je like !

 

R# Quel artiste aimerais-tu ajouter en ami pour un futur duo ?

T# Celui qui me ferait le plus rêver pour un duo, ce serait Stromae.

 

R# Un hashtag de fin ?

T# Alors, je dirais #YinAndYang25Septembre
 

R# Merci Tenny. A bientôt.

T# Merci beaucoup Rashtag.

 

Tenny

 

« Yin & Yang », le premier album de Tenny sera disponible vendredi 25 septembre 2015. Son dernier clip « Le Temps » est en ligne. Pour suivre son actualité, rendez-vous sur les réseaux sociaux : 

 Icone-Twitter_RashtagTenny

Icone-Facebook_Rashtag Tenny

 

Rachid Jelti & Tenny

 

Si vous avez aimé l’article, n’oubliez pas de liker, partager et réagir sur Rashtag.fr.

 

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Ally Hana « Un télé-crochet ? Je n’en ai jamais eu envie »

#AllyHana #MonSoleil #Capitol #Jonesic #LunSansLautre #MarinaKaye #ArianaGrande #EdSheeran ...