Interviews
Vitaa - Rashtag

Interview Vitaa « Travailler avec Maître Gims a été un déclic »


#Vitaa #LaMême #NoLimit #MaîtreGims #Yseult #Lartiste #HMagnum #Diams #AmelBent #HapsatouSy #WaranoTour #Vortex

 

Bonjour Vitaa, merci de répondre aux questions de Rashtag. Ton album « La Même » est sorti vendredi 6 novembre. Entre la Vitaa que l’on a découverte en 2002 sur le titre « Pas à pas » en featuring avec Dadoo et la Vitaa de ce 4e album, qu’est-ce qui est resté intact ?

C’était en 2002 ? Waouh… C’est tellement loin ! (Rires) Pour répondre à ta question, je suis la même dans le sens où je raconte toujours mes histoires dans mes albums comme j’ai la chance d’être auteur. Ce n’est pas demain la veille que je vais accepter des titres qui n’ont rien à voir avec la personne que je suis, je ressens le besoin de m’identifier à ce que je fais et de rester la même. Dans ma musique, je m’accroche à ce principe et j’y reste fidèle.

 

Avec « Game Over » en featuring avec Maître Gims, tu as signé un come back record puisque le titre a été numéro 1 en France. On ressent quoi quand autant de monde est au rendez-vous ?

Sur le coup, je n’ai pas vraiment réalisé, c’est seulement quand le truc est redescendu que j’en ai eu conscience. Le fait que les gens accrochent avec ce titre, ce n’était pas forcément évident et gagné d’avance. Ce retour a été très fort et très intense pour moi. Il y a eu ensuite l’après « Game Over », cette période où j’ai pris conscience que j’ai créé une nouvelle relation avec le public. Il y a les fidèles du début qui sont toujours à mes côtés et que je croise encore mais aussi les nouvelles personnes qui sont arrivées depuis. Sentir que tous les gens étaient au rendez-vous, franchement, c’était super cool. « Game Over » m’a permis d’aller à la rencontre du public dans toute la France à travers des scènes : quel kif ! Je suis toujours très touchée par le soutien du public que ce soit sur les dates de concert ou sur les réseaux sociaux.

 

« J’ai une passion pour la musique depuis toujours »

Suite à cela, tu as intégré le label Monstre Marin Corporation : travailler avec cette nouvelle équipe, ça t’a apporté une manière différente d’aborder la création de cet album ?

Oui complètement ! « La Même » est sincèrement l’album le plus surprenant de tous ceux que j’ai fait, je me suis beaucoup livrée artistiquement et même lâchée je dirais. Avec Monstre Marin, j’ai eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec Maître Gims et son équipe, plus particulièrement ses compositeurs. Ils ont tous beaucoup de talent et ont beaucoup apporté à la couleur musicale de l’album que ce soit Barack Adama avec le morceau « T’es où », H Magnum qui a travaillé avec moi sur « La Même » ou encore Lefa… Ils m’ont vraiment poussée à me dépasser et à oser de nouvelles choses. Par le passé, j’ai eu tendance à me mettre beaucoup de barrières en me disant par exemple que poser ma voix sur des productions electro-pop, ce n’était pas pour moi et que ça ne plairait pas à mon public… A un moment donné, Maître Gims m’a dit « La musique évolue, lâche-toi et ose faire ce que tu veux », ça a été un déclic et ça m’a débloquée, il m’a poussée à me dépasser. Cet album est une prise de risque mais en même temps une évolution assumée.

 

Sur ton titre « No limit », tu dis « Je n’ai pas le temps pour les regrets. Je n’ai pas le temps de me retourner ». Il y a des choses que tu aurais eu envie de faire différemment depuis tes débuts dans la musique ?

En réalité, à travers ce morceau, j’ai voulu montrer une partie de ma personnalité. Je suis de nature fonceuse, je ne suis pas du genre à regarder en arrière ne me disant « J’aurais dû… » et c’est encore plus le cas aujourd’hui. Dans la vie, j’aime me fixer des objectifs : tant que je ne les pas atteins, je n’arrête pas ! C’est vrai que ce n’est pas toujours tout rose, on a des obstacles à surmonter mais il faut y aller, on a pas le choix. Quand tu regardes le milieu de la pop urbaine aujourd’hui en France, on peut penser que c’est compliqué dans le sens où il y a peu de filles et surtout que le rnb qui a fait éclore pas mal de talents il y a quelques années n’a plus sa place. Il faut avancer et se battre, on n’a pas le temps pour les regrets. J’ai une passion pour la musique depuis toujours et cette soif d’avancer est intacte.

 Vitaa Robe - Rashtag

Quand on entend « No limit » et « Vivre », on se demande si avec cet album il n’y a pas une forme de renaissance.

C’est une belle façon de voir les choses, tu as raison. J’avais vraiment envie d’évoluer et de repartir un peu de zéro. Sur les réseaux sociaux, je lis des commentaires de gens qui ont peur de ne pas retrouver la Vitaa qu’ils connaissent. J’aimerais les rassurer : certes j’ose de nouvelles sonorités mais je reste la même. Les ballades qui m’ont fait connaître sont toujours là. « Mieux sans toi », qui est selon moi l’une des plus belles ballades de l’album, leur montrera à quel point cette partie de moi est restée intacte. Avec ce nouveau disque, je n’avais vraiment pas envie de calculer mais juste de ma lâcher !

 

« Yseult a une voix magnifique et m’a touchée »

 

Il y a un duo avec Yseult qui a surpris pas mal de monde parce qu’on ne vous imaginait pas forcément chanter ensemble.

Pour la petite histoire, mon manager s’est retrouvé avec elle dans un trajet en train parce qu’ils se connaissent. Alors que le titre « Vivre » venait de sortir, elle chantait le morceau et lui a avoué qu’elle aimait beaucoup la chanson. Il l’a tout simplement filmé et il me l’a envoyé. Yseult a vraiment une voix magnifique et j’ai trouvé sa version très touchante. Comme elle avait eu un coup de cœur pour le titre, mon manager m’a proposé de faire une version acoustique : j’ai dit oui tout de suite ! On s’est retrouvé en studio avec son pianiste, on a retravaillé les arrangements et comme l’alchimie était vraiment au rendez-vous, l’émotion qui est sortie nous a plu. Ça nous a donné envie de mettre le titre en bonus sur l’album.

 

On retrouve également à tes côtés Lartiste, H-Magnum, Clayton Hamilton. Des artistes aux parcours et aux styles différents, comment se sont passés ces choix ?

Tu sais, je m’en suis rendu compte après mais tous les artistes, mis à part Yseult, viennent tous du milieu urbain. J’ai eu le sentiment de revenir aux sources grâce à eux. Toutes les collaborations se sont faites naturellement, je ne suis pas du genre à faire des demandes de featurings. Dès lors qu’humainement, le feeling passe, c’est une raison suffisante pour pouvoir collaborer. Lartiste, je l’ai rencontré en vacances à Marrakech : il était avec sa famille et moi avec la mienne. On a vraiment sympathisé et je lui ai proposé que l’on bosse ensemble sur le titre « Mégalo ». Pour Clayton Hamilton, ça s’est fait différemment. Il était en studio pour composer les mélodies de « T’es où », il est tellement fort que je lui ai demandé de chanter en duo. En ce qui concerne H Magnum, il était là pour faire des productions de plusieurs titres mais j’ai trouvé que la chanson « La Même » pouvait être cool s’il acceptait de la partager avec moi, il a dit oui. J’aime les collaborations quand elles sont spontanées et sincères.

 

« Je n’ai pas envie que mes enfants fassent de la musique »

En plus d’être une artiste accomplie, tu es également la maman comblée de deux petits batman. Ils écoutent la musique de maman batman ?

(Rires…) Ah ah… Trop fort. Ecoute, ça peut paraître paradoxal mais j’évite de leur faire écouter ma musique, je n’ai pas très envie qu’il baigne dans ce milieu artistique, ce sont des enfants avant tout. Mon petit de 4 ans, j’ai déjà l’impression qu’il est piqué par la musique ! Je ne leur fais pas écouter mes titres et pourtant je me demande s’ils ne le font pas en cachette avec ma mère. (Rires…)

 

Et s’ils veulent devenir artistes ?

Honnêtement, je n’ai pas envie de cela pour eux… C’est un métier très difficile que j’ai fait d’abord par passion avant que cela ne devienne mon quotidien. J’ai eu la chance d’être très bien entourée, je viens de sortir mon 4e album, je fais de la musique depuis plus de 10 ans. Même si avec mon équilibre familial et relationnel, je n’ai jamais pété les plombs, je sais que pour d’autres artistes la notoriété a été très difficile à vivre. La musique, ce n’est pas tout beau tout rose ! Je pense à Diam’s par exemple, qui est l’une de mes meilleures amies, elle a ressenti le besoin de tout plaquer tellement ce milieu l’a rendue malheureuse…

 

Tu évoques Diam’s justement, elle t’a donné son avis par rapport à ton album ?

Diam’s a fait le choix de se couper totalement de la musique donc elle n’a pas écouté du tout cet album. Elle reste comme depuis mes débuts l’une de mes amies les plus proches, on partage beaucoup de choses mais pas la musique. Ça peut paraître étonnant parce que l’on a beaucoup travaillé ensemble par le passé, notre relation a évolué, nous sommes toutes les deux mamans et on passe de beaux moments ensemble en dehors de l’industrie musicale…

 

« Diam’s m’a beaucoup appris »

A partir du 12 novembre, tu accompagneras Maître Gims sur le Warano Tour. Dans Le Républicain Lorrain, tu as déclaré « J’ai mis du temps à être à l’aise sur scène ». Qu’est-ce qui a changé pour toi ?

Cela fait deux albums que je me lâche davantage, je n’ai jamais été aussi à l’aise que maintenant sur scène. Les appréhensions de mes débuts ont disparues. Quand je revois des live que j’ai faits il y a longtemps, je suis choquée ! (Rires…) Pour certains artistes, la scène est quelquechose d’inné, pour moi ça n’a pas été le cas. Diam’s m’a beaucoup coachée et appris à ressentir les choses avec le public pour être à l’aise. Aujourd’hui, ça a changé, dès lors qu’on se lâche et qu’on est dans le partage sur la scène, ça fonctionne.

 

Tu es égérie de la marque Vortex distribuée dans les magasins Gemo. Si je voulais te faire un cadeau en mars prochain pour ton anniversaire, tu me conseillerais de partir sur quelle pièce ?

En plus d’être l’égérie de la marque, je m’investis beaucoup avec les équipes dans la création, ça me passionne. Il y a une toute nouvelle collection femme qui arrive dans laquelle tu vas trouver un ensemble leggin/top qui va être canon ! C’est ce que je choisirais.

 

On va tout de suite passer à l’Interview Hashtag.

 Vitaa Veste - Rashtag

L’Interview Hashtag de Vitaa

R# Missy Elliott de retour avec un nouvel album : tu aimes ou tu n’aimes pas ?

V# J’étais une grande fan, elle est super créative donc j’aime et j’ai hâte d’entendre.

 

R# « Garde l’équilibre » de H Magnum avec Indila : tu cliques ou tu nextes ?

V# Je clique car j’ai eu un coup de cœur tout de suite pour cette chanson.

 

R# Entre Roselyne Bachelot et Enora Malagré : qui ajouterais-tu en amie ?

V# Si je peux choisir quelqu’un d’autre de D8, j’ajouterais Hapsatou Sy en amie. Je l’aime beaucoup ! D’ailleurs, je vais bientôt faire « Le Grand 8 ».

 

R# Rihanna dans « Valerian » le prochain Luc Besson : tu as envie de mater ou non ?

V# Je ne veux pas me mettre ses fans à dos mais, même si elle mène une belle carrière, ce n’est pas mon univers. En revanche, je materais peut-être le film parce que tout ce qu’elle touche fonctionne et que c’est Luc Besson quand même !

 

R# Sur les featurings que tu as fait avec Diam’s, Soprano, Amel Bent, Kery James, Maître Gims, Robin Thicke, Maude, Gage,… Lequel taguerais tu « mon coup de cœur » ?

V# Merci de me rappeler tous ces bons souvenirs ! Mon coup de cœur serait le morceau avec Amel Bent sur mon précédent disque qui s’appelait « Avant toi ».

 

R# En référence à ton album, la dernière fois que tu as eu envie de partager le statut « Game Over » ?

V# Ça m’arrive tout le temps comme toutes les mamans je pense. Le soir quand je vais me coucher, je suis game over ! (Rires)

 

R# La dernière personne à qui tu aurais pu tweeter « No Limit » ?

V# Je tweete souvent, j’aime ce contact direct avec les gens. Si je devais tweeter « no limit » à quelqu’un, ce serait à mon manager.

 

R# Si tu devais taguer quelqu’un sur le titre « Liés » ?

V# Je taguerais mon chéri parce qu’on est lié et que le titre lui est dédié.

 

R# Qui recommanderais-tu sur les réseaux sociaux ?

V# J’ai envie de dire aux gens : aller suivre Maître Gims sur Snapchat, il est super drôle et vous allez le découvrir tel qu’on le connaît dans la vie de tous les jours.

 

R# Que mettrais-tu en hashtag pour conclure ?

V# Je dirais #LaMême !

 

R# C’est la fin de notre interview, merci à toi, c’était un plaisir !

V# Merci à toi Rashtag, c’était vraiment super cool.

 

 Cover  Album Vitaa La Meme

« La Même » est disponible dans les bacs et sur les plateformes de téléchargement légal. Vitaa sera en tournée dans toute la France dans le cadre du « Warano Tour » notamment le 12 novembre à Nantes, le 14 novembre à Lille et le 14 décembre à Bercy Arena. Retrouvez toutes les informations concernant la marque Vortex sur www.vortexvx.com

 
Pour suivre l’actualité de Vitaa, rendez-vous sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_Rashtag Vitaa

Icone-Facebook_Rashtag  Vitaa

 

Rachid Jelti & Vitaa

Rachid Jelti & Vitaa

 

Avez-vous écouté le dernier album de Vitaa ?

 
Quels sont vos coups de cœur ?
 

Un grand merci à Vitaa et aux équipes de Monstre Marin Corporation !

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Aïda Touihri « Je prépare un recueil des blagues de Roselyne Bachelot »

#AïdaTouihri #LeGrand8 #LaurenceFerrari #RoselyneBachelot #HapsatouSy #ElisabethBost #CitéGagnant #LCP ...