Interviews
Vincent Léoty Portrait

Interview Vincent Léoty : « X Factor, c’était beaucoup d’émotion »


#VincentLéoty #RegardeMoi #XFactor #M6 #ChristopheWillem #MickaelGeraud #DanielBalavoine #JeanJacquesGoldman #Calogero

Bonjour Vincent, merci de répondre aux questions de Rashtag. En 2012, tu as fait partie de l’aventure « X Factor » sur M6, pourquoi avoir choisi de participer à ce télé-crochet ?

A l’époque j’avais 30 ans, j’ai une amie qui m’a conseillé de participer au casting. Au début, j’ai hésité puis j’ai eu la curiosité de savoir ce que pouvait m’apporter une émission télévisée comme celle-ci. Sans forcément avoir d’idée précise de ce que je voulais, je me disais que ça pourrait me permettre d’avoir de la visibilité, de rencontrer le public et de défendre ma musique. Avec du recul, l’expérience a été très bonne pour moi.

 

Au sein de l’équipe de Christophe Willem, tu as eu un beau parcours en restant plusieurs semaines dans le concours, que retiens-tu de cette aventure ?

Beaucoup d’émotion surtout, des émotions que je n’avais jamais ressenties auparavant même. Les émissions en direct, le fait d’être coupé du monde et concentré sur l’aventure, c’est extrêmement intense. Je ne me serais jamais dit par exemple que je pourrais pleurer à cause du départ d’un candidat que je connaissais depuis peu alors que ça a été le cas au cours du concours. Tout est exacerbé. Cette aventure m’a également permis de rencontrer Mickael Geraud qui a réalisé une grosse partie de mon album qui sort bientôt.

 

« La fin de ‘X Factor’ a été très violente pour moi »

Comment vit-on l’après ? On sait que parfois c’est difficile…

C’était très dur même si je m’y attendais et si je le savais. A 30 ans, on n’appréhende pas un télé-crochet comme un jeune de 18 ans qui rêve peut-être de concrétiser ses envies tout de suite ou de devenir une star en quelques semaines. On vit une histoire tellement intense pendant l’émission avec une production qui s’occupe de nous et qui nous chouchoute que c’est très violent le lendemain de l’élimination quand le taxi t’attend pour rentrer chez toi. Là, il ne se passe plus rien et on a l’impression de n’être plus rien, ce qui n’est évidemment pas le cas mais c’est le sentiment le plus spontané. En ce qui me concerne, pendant une semaine je n’étais pas bien du tout, c’était difficile. Cet ascenseur émotionnel est très intense, puis on se raccroche à la musique. Si l’aventure télévisuelle s’arrête, la musique continue et ça reste l’objectif principal.

 

Il s’est passé plus de 3 ans entre ta participation à « X Factor » et la sortie de cet album, qu’as-tu fait pendant cette période ?

Après « X Factor », j’ai fait de la scène en Belgique notamment pour un spectacle autour du groupe Queen puis j’ai commencé à travailler avec Mickael Geraud. On a pris le temps d’abord de trouver la bonne direction à savoir des sonorités très « années 80 » et des titres très chantés. Sur ce projet-là, je voulais de la nouveauté donc je lui ai fait entièrement confiance pour qu’il m’amène ailleurs. Mickael est quelqu’un de très talentueux, il a travaillé notamment avec Zaz et Yannick Noah.

 

Aujourd’hui tu es signé chez Sony Publishing pour ce que tu évoques comme une « 2ème chance ». A quoi fais-tu référence ?

J’avais déjà fait un premier album chez Mercury en 2007 qui était un bel album mais qui n’a pas trouvé son public à ce moment-là, c’est ce que j’appelle ma première chance.

 

« Daniel Balavoine et Jean-Jacques Goldman m’ont beaucoup inspiré »

Les sonorités rappellent la pop des années 80, c’était un choix naturel pour toi ?

C’est ce que je voulais à savoir remettre au goût du jour des titres avec de belles voix, de la musique populaire et sortir de mes chansons en guitare acoustique. Daniel Balavoine et Jean-Jacques Goldman m’ont toujours beaucoup inspiré. Quand on entend des morceaux comme « L’Aziza » ou « Envole-moi », on est tout de suite embarqué à la fois par la musique et par les textes. C’est la direction vers laquelle j’ai envie d’aller.

 

Ton premier album est attendu pour la fin d’année, que va-t-on y découvrir ?

Sur cet album, il y aura beaucoup de moi. J’évoquerai les sentiments humains, l’amour, la relation au père, la société,… Aujourd’hui, on a fini six titres, les autres avancent bien. On est très méticuleux et on veut prendre le temps de créer les bons morceaux avec les meilleurs sons possibles.

 

Il va y avoir des scènes pour aller à la rencontre du public ?

J’ai eu l’occasion de faire à deux reprises la première partie de Kyo ce qui m’a permis de constater que les titres marchaient bien et que les retours étaient très positifs sur les réseaux sociaux. Il y aura des dates prochainement car pour moi la musique c’est ça, c’est quand on est sur scène avec le public et que l’on peut partager notre univers en live. Je serai avec mon groupe, car j’aime bien la notion de partage avec les musiciens.

 

« Participer à ‘The Voice’, ce n’est pas mon truc »

Certains anciens participants de télé-crochet comme Marina D’Amico ont tenté à nouveau de passer par ce chemin en tentant « The Voice », c’est quelquechose qui pourrait te tenter ?

On m’a proposé à une époque mais je ne ferai pas « The Voice », ce n’est pas mon truc. Je ne veux pas participer une deuxième fois à un télé-crochet. L’expérience « X Factor » a été magnifique mais je ne vais pas refaire une émission de ce type juste pour en refaire une encore qui serait peut-être moins enrichissante pour moi.

 

Je te propose que l’on passe à l’Interview Hashtag.

 
Vincent Léoty

L’Interview Hashtag de Vincent Léoty

R# Le groupe Toto revient à Paris en mai prochain en concert : tu likes ou non ?
VL# Je like, j’aime bien.
 
R# Entre Olivier Schulteis et Véronic Dicaire : qui ajoutes-tu en ami ?
VL# Christophe Willem ! (Rires…) C’est quelqu’un de très sympa.
 
R# Début avril, une chaine de télé a été lancée pour les chiens « Dog Tv » : tu partages ? »
VL# Non je ne partage pas. J’aime bien les animaux mais je ne les mettrais pas devant « Dog TV ».
 
R# Entre Goldman et Balavoine : quel artiste mettrais-tu en favori ?
VL# Balavoine, ces titres me font vraiment vibrer.
 
R# L’album de reprise de Zaz intitulé « Paris » : tu retweetes ?
VL# Oui car ça lui va très bien, elle a une super voix.
 
R# Entre Calogero et Mika : avec lequel ça marcherait le plus artistiquement ?
VL# Calogero car j’écoute beaucoup son titre « Le portrait ».
 
R# Quel titre tu taguerais « Ma chanson du moment » ?
VL#  Ce serait « Le portrait » de Calogero pour rester cohérent.
 
R# La dernière personne que tu as suivie ?
VL# Karen Dos Santos, une personne qui me suit depuis mes débuts.
 
R# Si tu pouvais recommander quelqu’un ?
VL# Le groupe Kyo, ils sont revenus avec un album de grande qualité.
 
R# La phrase ou le mot que tu aimerais mettre en top tendance ?
VL# Ce serait #RegardeMoi.
 
R# Merci Vincent, c’est la fin de l’interview.
VL# Merci Rashtag.
 
Vincent Léoty Cover

 

Le single « Regarde-moi » extrait du prochain album de Vincent Léoty est disponible en téléchargement légal. Son opus est attendu pour fin 2015. 

 

Retrouvez toutes les informations sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_RashtagTwitter Vincent Léoty

Icone-Facebook_RashtagFacebook Vincent Léoty

 

Avez-vous déjà acheté le single « Regarde-moi » ? Que pensez-vous de ce morceau ?

 

Réagissez à l’article sur Rashtag.fr ou sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 
 
 
 
 
 
 
 
– Crédits Photo Promo  : Yann Orhan –
 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

1 Commentaire


  1. Kro

    29 avril 2015 à 16 h 15 min

    Merci pour cette interview!

    Répondre

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Mathieu Canaby « Je suis tombé dans la marmite de la musique »

#MathieuCanaby #MissCalifornia #DanteThomas #GaryFico #StevieWonder #MichaelJackson #MichelBerger #PriscillaBetti ...