Interviews
Sarah Riani Cover Dark en ciel

Interview Sarah Riani « Après La Nouvelle Star, c’était difficile »


 

#SarahRiani #DarkEnCiel #CommeToi #AinsiVaLaVie #LaNuitJeFume #NouvelleStar #ChristinaAguilera #JustinTimberlake #Soprano

Bonjour Sarah, merci de répondre aux questions de Rashtag. Ton premier album « Dark en Ciel » est paru lundi 25 mai. Quelques jours après la sortie, es-tu plutôt « dark » ou plutôt « ciel » ?

C’est une très bonne question (Rires..). Disons que je suis plutôt mitigée dans la mesure où je ne réalise pas trop ce qu’il se passe en ce moment… Tu sais, cet album a mis 10 ans avant de voir le jour. Pendant des années, je me suis imaginée ce jour qui est enfin arrivé et qui me met sur un petit nuage. J’ai beaucoup de mal à me rendre compte et je pense même que ça va prendre un peu de temps. La première fois que j’ai eu cet album entre les mains, je n’y ai pas cru. Dans tous les cas, c’est vraiment beaucoup de bonheur.

 

« Sortir cet album m’aura pris 10 années »

Ces 10 années que tu évoques, c’est un temps qui a semblé long pour tes fans de la première heure. Qu’est-ce qui explique qu’il ait fallut attendre autant pour cette sortie ?

Quand je compte 10 ans, je prends comme point de départ ma participation à la « Nouvelle Star » sur M6 en 2005. Au moment où je suis éliminée de l’émission, je suis repartie complètement de zéro en me retrouvant à Lyon, chez ma mère, dans ma chambre d’adolescente. J’ai commencé à écrire et à composer mes chansons, ce qui m’a pris 2 bonnes années, j’ai posté sur Youtube des vidéos de reprise de Justin Timberlake ou encore de Christina Aguilera. Grâce au nombre de vues et aux commentaires positifs, j’ai intégré Bombattak Recordz, un label urbain sur lequel je suis resté signée pendant 3 ans. Suite à un désaccord entre les associés, le label a coulé, puis je me suis retrouvée avec mon album sous le bras. Une maison de disque m’a signée ensuite mais sans sortir l’album et en attendant que je me débrouille seule pour faire un éventuel buzz sans aucun soutien. Dans le milieu, on appelle ça un « artiste tiroir » : on le signe pour ne pas que la concurrence le fasse mais on n’en fait rien. J’ai récupéré mon contrat et je suis allée frapper à la porte de Believe Recordings, qui m’a accueillie à bras ouverts pour cet album… Tout ça a pris 10 ans.

 

Parlons de ton album, on y retrouve des sonorités musicales rnb, de la pop mais également des sons orientaux et des ballades. On peut te qualifier de chanteuse pop, de chanteuse rnb, de chanteuse de variétés ?

C’est drôle cette question me fait bugger à chaque fois qu’un journaliste me l’a pose… (Rires…) Je comprends cette volonté de nous identifier à un registre en particulier mais il faut savoir que toute ma vie j’ai écouté tout style de musique : du rock, du classique, du rnb, du hip hop, de la soul, vraiment tout. Aujourd’hui, quand je compose, je ne me dis pas « Tiens, je vais faire un titre rnb ou un titre soul », c’est simplement ce que la mélodie m’inspire qui donne la chanson. Si je devais me qualifier et me mettre dans une case, je te répondrais juste que je fais du Sarah Riani.

 

Sur l’un des titres de l’album « Comme toi » tu dis « Je vais t’oublier, tout recommencer, laisses moi mentir, faire semblant… » Comment faire pour oublier et tout recommencer justement ?

Ah ça, c’est compliqué, si j’avais la réponse tu sais, je n’aurai jamais écrit ce titre (Rires…). « Comme toi » est un texte autobiographique. Quand on vit une rupture sentimentale et que l’on nous dit que ça va aller et que l’on va rencontrer quelqu’un d’autre qui nous fera oublier cette histoire : ça n’est pas vrai ! (Rires…) En ce qui me concerne, je pense qu’il n’y a que le temps qui fait les choses. La confiance en soi aide aussi beaucoup, il faut se dire « Je valais mieux que lui ».

 

« Mon défaut ? Tout remettre au lendemain »

Dans un autre titre qui est plus dansant, tu racontes que tu es à ta manière « une fille d’aujourd’hui » avec tes hauts et tes bas. Pour ceux qui veulent mieux cerner ta personnalité, quelle est ta principale qualité et ton principal défaut ?

C’est très dur ça comme question. Disons que ma principale qualité c’est peut-être de croire que je n’ai pas de qualité… (Rires…) Sinon, on peut aussi dire la gentillesse, je pense être quelqu’un de fondamentalement gentille. Quant à mon défaut, c’est la procrastination, j’ai tendance à remettre toujours les choses au lendemain, c’est un enfer…

 

C’est pour ça que tu as mis 10 ans pour ton album en fait, tu nous as menti ?

(Rires…) Non non, ce n’est pas cela du tout…

 

Il y a quelques paroles en arabes dans le titre « Ainsi va la vie ». Ton père est marocain, ta mère algérienne, ce clin d’œil à tes origines, c’était important ?

C’était très important pour moi et je ne me voyais pas faire autrement. Mon père est musicien et chanteur de musique traditionnelle marocaine. Ma mère a toujours écouté de grandes chanteuses orientales comme Oum Kalthoum et Warda. Mes parents, à travers ces musiques avec lesquelles ils m’ont fait grandir, m’ont aussi donné envie de chanter. « Ainsi va la vie » était un passage obligatoire, je ne pouvais pas sortir « Dark en Ciel » si je ne faisais pas référence ne serait-ce qu’un petit peu à la belle musique orientale.

 

« J’ai eu beaucoup de mal à assumer le titre ‘La Nuit Je Fume’ »

L’album est très complet avec ses 11 titres. Quel est ton coup de cœur ?

Je ne peux pas choisir entre mon fils et ma fille… (Rires…) Mon titre préféré, c’est « Dark en Ciel » ! J’ai la chance d’écrire et de composer donc j’aime tous mes titres. D’ailleurs, j’ai fait beaucoup plus que 11 titres mais j’ai gardé l’essentiel, ceux que je voulais pour cet album. On peut dire que le titre « La nuit je fume » est surement le plus intimiste et celui dans lequel je me livre le plus. J’ai eu beaucoup de mal à l’assumer au début puisque c’est une chanson sur laquelle je me mets à nue. Aujourd’hui, je l’assume pleinement.

 

On ne retrouve pas les titres « Des hommes et des femmes » et « Intouchable ». Pour quel raison ?

« Intouchable », je l’avais sorti en single il y a 6 ans maintenant. Pour moi, il a eu son histoire et le mettre sur l’album autant de temps après, ca aurait été dommage, je préférais laisser sa chance à un nouveau morceau. Pour le titre « Des hommes et des femmes », c’était un son un peu exclusif que j’ai voulu sortir en attendant l’album, une sorte de cadeau pour les fans.

 

Ton public aurait pu s’attendre à des featurings puisque tu en as fait pas mal, pourtant il n’y en a aucun.

J’ai fait quelques demandes de featuring qui se comptent sur les doigts d’une main. En raison d’incompatibilités d’emploi du temps, ça n’a pas pu se faire : un artiste en tournée ou en enregistrement de son propre album. Au final, j’ai tendance à penser que c’est un mal pour un bien puisque je me retrouve avec un album très personnel et pour lequel si je réussi à convaincre, j’aurai réussi à le faire toute seule.

 

Tu as évoqué tout à l’heure ta participation la « Nouvelle Star » en 2005. Qu’est-ce que tu es allée chercher en participant à ce télé-crochet ?

Je voulais sortir un album, je me disais que gagner une émission comme celle-ci me permettrait de m’exprimer musicalement parce que chanter devant sa maman et sa petite sœur, ça va un temps mais on a envie de toucher le public. La réalité a été toute autre suite à mon élimination. A cette époque j’étais jeune, je n’avais que 21 ans, je pensais avoir les épaules pour aller loin alors qu’en réalité pas vraiment… Avec du recul, sachant que dans ce type d’émission, la maison de disque t’impose un album que tu ne peux pas choisir, j’aurais de toute façon été triste et déçue parce que je sais qu’à l’époque j’aurais accepté de le faire.

 

« Aujourd’hui, je peux dire que je ne ferais jamais de télé-crochet »

Tu en gardes un bon souvenir ?

J’en garde un excellent souvenir : te retrouver à chanter devant le public à cet âge-là, c’est assez dingue quand même. On apprend beaucoup même si ça n’a pas duré longtemps. Aujourd’hui, si on me le propose ce serait non, jamais je ne ferais de télé-crochet… J’aurais peur de chanter devant des millions de téléspectateurs. Quand on est jeune et insouciant, on se lance dans le bain, mais aujourd’hui c’est derrière moi. Humainement, je peux dire que « Nouvelle Star » a été une très bonne expérience.

 

Et professionnellement ? Lors d’une interview pour Public, tu as déclaré « La Nouvelle Star ne m’a ouvert aucune porte ». Que voulais-tu dire par là ?

En fait, on s’imagine que les contacts arrivent facilement. Moi, j’ai été éliminée un jeudi soir et le vendredi je suis retournée chez ma mère à Lyon. Pendant une semaine, je suis restée à coté de mon téléphone sauf qu’il n’a pas sonné. C’était donc à moi d’aller frapper aux portes. Ce retour à la réalité était le passage de ma vie le plus compliqué et pourtant j’en ai vécu des choses compliquées. J’ai eu l’impression que tout s’arrêtait et que je n’avais pas d’autres chances… Les 3 mois qui ont suivi ont été très difficiles, quand j’étais dans la rue j’avais honte donc j’évitais de sortir autant que possible.

 

Certains candidats de la « Nouvelle Star » ont participé ensuite à l’aventure « The Voice » : ça t’aurait tenté ?

Non, pas du tout. Je pense avoir vécu ma propre expérience via la « Nouvelle Star », il ne faut pas oublier que ça reste quelquechose de difficile avec beaucoup de pression, je ne voudrais pas m’infliger ça aujourd’hui. Malgré tout, j’encourage les gens qui veulent chanter à le faire car dans tous les cas ça apporte une bonne expérience et chacun peut avoir son propre parcours. Mais il faut se préparer aussi à l’échec. La réussite, si elle vient, c’est super, en revanche, on est rarement préparé à l’échec.

 

Un mot sur la pochette de l’album : c’est un homme qui t étrangle ou qui te prend dans ses bras ?

Justement, je voulais susciter ce mystère avec un visuel fort sur la pochette de l’album donc j’ai pensé à l’idée du bras d’un homme tatoué autour de moi pour écorcher un peu mon image. Je voulais que les gens s’interrogent sur cet homme : est-ce qu’il me caresse, est-ce qu’il m’enlace ou est-ce qu’il m’étrangle ?

 

Avant de finir, passons à l’Interview Hashtag.

 

L’Interview Hashtag de Sarah Riani

R# M6 lance « Les Rois du Shopping » avec Cristina Cordula : tu likes ?

SR# Oui, je like. J’aime bien le concept de l’émission donc pourquoi pas avec des hommes ?

 

R# « Bad blood » le dernier clip de Taylor Swift avec notamment Jessica Alba, Cindy Crawford et Selena Gomez : tu partages ?

SR# Non, je ne partage pas. C’est beaucoup trop calculé, je trouve que le clip ne dégage rien de spontané et de naturel.

 

R# L’échec de la France lors de L’Eurovision : quel commentaire cela t’inspire ?

SR# J’ai regardé L’Eurovision et j’ai trouvé l’émission géniale : il y avait des tubes presque dans chaque pays. Malheureusement, même si je respecte beaucoup Lisa Angell et sa musique, on a proposé quelquechose d’un peu vieillot et pas assez dans l’air du temps.

 

R# Entre le dernier album de Youssoupha et celui de Soprano, lequel mettrais-tu en favori ?

SR# Oh non… Pourquoi tu me demandes ça ? (Rires…). Ils ont tous les deux fait de super albums. Je dirais Soprano parce qu’il y a un lien amical entre nous. Il me soutient beaucoup et je l’en remercie d’ailleurs. Je le soutiendrais toujours.

 

R# Entre Léa Castel ou Zayra, avec quelle chanteuse ça matcherait le plus pour un duo ?

SR# Avec les deux avec plaisir. En revanche, je veux écrire et composer le titre. C’est dommage qu’en France on ne puisse pas faire plus de duo comme aux Etats-Unis. Je respecte toutes les chanteuses et je prends l’opportunité de faire un duo avec une artiste comme un cadeau et non pas comme « On va se regarder de travers tout le long » (Rires)… Donc un duo avec Léa, un duo avec Zayra, carrément.

 

R# Le retour de la série « La fête à la maison », tu retweetes ?

SR# Non, je ne retweete pas parce que les sœurs Olsen ne figurent pas au casting.

 

R# Tu as le choix entre un live tweet avec Beyoncé ou Adele : qui choisis-tu ? 

SR# Beyoncé, parce qu’en plus d’être chanteuse, c’est une performeuse incroyable.

 

R# Le groupe « Pour que Les Anges de la Télé-réalité s’arrêtent sur NRJ 12 », tu le rejoins ?

SR# Oui car je ne suis pas fan de ce type d’émissions… Que les plus jeunes regardent et prennent ces stars de télé-réalité pour modèles, c’est quelquechose qui me dérange.

 

R# Cyril Hanouna, tu l’ajoutes en ami ? 

SR# Oui, carrément, je l’ajoute, ses émissions sont marrantes.

 

R# Le dernier son que tu as liké ?

SR# « Addictions » de Deen Burbigo, le rappeur du collectif L’Entourage.

 

R# La dernière personne que tu as suivie ? 

SR# William, mon attaché de presse.

 

R# La dernière personne qui t’a suivie ? 

SR# C’est Rashtag je crois.

 

R# La personne que tu recommanderais

SR# Le compte « Le saviez-vous », j’adore.

 

R# Quel hashtag pour conclure cette interview ?

SR# Ce serait #darkenciel10ansapreslaventurecommencemaintenant. Et tout ça dans le même hashtag s’il te plait (Rires…).

 

R# C’est noté, merci beaucoup Sarah.

SR# Merci à toi, c’était un plaisir.

 

« Dark en Ciel » le premier album de Sarah Riani est sorti lundi 25 mai et contient notamment les titres « Comme toi », « La nuit je fume » et « Ainsi va la vie ». Pour suivre son actualité, rendez-vous sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_RashtagTwitter Sarah Riani

Icone-Facebook_RashtagFacebook Sarah Riani

 

 

Si vous avez aimé l’interview, n’oubliez pas de le liker, de le partager et de réagir sur Rashtag.fr.

 

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partagez cette histoire
  • Amalya - Rashtag

    Amalya « Maître Gims a tenu sa promesse »

    #Amalya #LadiesAndGentlemen #LaFinDuConte #MaîtreGims #SexionDassaut #TheVoice #Jenifer #Sia #Adele #RayaneBensetti Bonjour Amalya, ton premier EP est sorti le 29 janvier juste ...
  • Résiste - Rashtag

    Léa & Gwendal (Résiste) «France Gall est fière de nous»

    #Résiste #FranceGall #MichelBerger #LéaDeleau #GwendalMarimoutou #ElodieMartelet #VictorLeDouarec #CorentineCollier #LaurentHennequin Bonjour Léa, bonjour Gwendal ! Vous débutez actuellement votre tournée avec le spectacle ...
  • Adele - Rashtag

    Merci pour ce moment 2015 Adele

    #Adele #HelloItsMe #XFactor #25  « Hello, It’s Me », ces quatre mots ont affolé la Twittosphère, la Facebookerie et toutes les planètes hashtags ...
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

2 Commentaires


  1. Christophe Forest

    1 juin 2015 à 12 h 44 min

    Excellent interview de Sarah Riani: plus je découvre cette artiste,plus je suis heureux de voir que cette auteur interprete a vraiment tout d’une future grande de la chanson française ;une totale »artistry »à la française;une reflexion intelligente et des qualités humaines rares.

    Répondre

  2. jérémy

    1 juin 2015 à 14 h 36 min

    super interview de Sarah Riani une artiste avec un immense talent allez acheter son album il est super bien écrit bien composé avec de belles mélodies bref c’est un chef d’oeuvre je la soutient depuis ses débuts et son album vaut vraiment le détour

    Répondre

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Aïda Touihri « Je prépare un recueil des blagues de Roselyne Bachelot »

#AïdaTouihri #LeGrand8 #LaurenceFerrari #RoselyneBachelot #HapsatouSy #ElisabethBost #CitéGagnant #LCP ...