Interviews
Ridsa - Rashtag

Ridsa « Je reçois des demandes en mariage sur Facebook »


#Ridsa #LaCestDie #Tranquille 

Bonjour Ridsa. Tu sors prochainement ton album « Tranquille », c’est une manière de dire « laissez-moi tranquille » ?

(Rires) Non pas du tout. Le truc, c’est que mon album est composé de 26 titres donc c’était compliqué de trouver un nom qui puisse convenir à autant de morceaux. J’ai donc décidé de choisir le mot « Tranquille » qui correspond à mon état d’esprit général, je suis quelqu’un qui vit au jour le jour et qui ne se prend pas la tête. Avant de partir sur ce titre, j’ai beaucoup réfléchi parce que je ne voulais surtout pas tomber dans la facilité, j’avais envie d’originalité et de simplicité. « Tranquille », ça va bien avec l’idée que je me suis faite de ce nouvel album.

Avant de parler de ton album, ton single « Là c’est die » est entré directement dans le top 5 sur iTunes. Comment as-tu réagi en découvrant ce succès ?

Ça m’a fait super plaisir de voir autant de soutien et de découvrir que le morceau a été aussi bien accueilli par le public. Quand tu travailles sur un titre comme « Là c’est die » pour lequel on avait envie avant tout de s’amuser et de faire kiffer les gens, tu ne peux qu’être content de voir que ça plait. A chaque fois que je rentre en studio, je ne me dis pas « il faut que tu fasses un tube », je pars d’une instru et je me mets à bosser dessus de manière spontanée. En l’occurrence, ce morceau je l’avais pas mal partagé sur Snapchat et Twitter, beaucoup de personnes ont aimé alors c’était comme un cadeau le fait de le sortir en premier single pour ce nouvel album.

« Le titre ‘Là c’est die’ parle à tout le monde »

Dans ce titre tu parles de french kiss, de miss, de vice… C’est destiné à qui ?

D’habitude, j’écris des chansons à texte alors que cette fois, j’avais vraiment envie de ne pas me prendre la tête donc le titre est volontairement léger et il ne vise personne en particulier. « Là c’est die » est basé sur un son destiné à passer un bon moment avec des paroles simples que tout le monde peut s’approprier. Pour la petite histoire, « Là c’est die » vient en réalité de l’expression « Là c’est dead » un mix entre français et anglais pour dire « Là, c’est mort ». C’est une phrase que j’utilise souvent avec des potes et qui a donné ce titre. Ce qui est cool, c’est que ça parle à tout le monde.

Sur le morceau, tu dis « Mec regarde ta go, depuis taleur elle fait qu’me fixer » : quand on est pote avec toi, on ne peut pas te faire confiance ?

(Rires) Non, ce n’est pas exactement ça. Comme j’ai écrit beaucoup de chansons plutôt « love », j’avais eu quelques commentaires de certains gars qui critiquaient le fait que je parle d’amour dans mes titres. J’avais juste envie de leur dire « Attention les gars, vos copines écoutent mes chansons ! » (Rires)

Ton album sort le 11 décembre. Dans le précédent, on parlait beaucoup d’amour, sur celui-ci quels sont les sujets que tu vas aborder ?

Sur cet album, le public va pouvoir découvrir 26 titres donc j’ai eu la possibilité d’aborder plein de sujets différents. Les gens vont retrouver 4 à 5 titres qui parlent d’amour, forcément, parce que c’était important pour moi que ceux qui me suivent depuis mes débuts puissent trouver leur bonheur. Il y aura aussi des chansons à texte sur la vie de tous les jours mais également des sons pour s’ambiancer. « Tranquille » est vraiment un album complet : que tu veuilles t’amuser ou réfléchir, tu auras de quoi kiffer. On a beaucoup travaillé pour créer ces 26 titres, ça peut paraître beaucoup mais j’avais envie de faire ce cadeau au public qui me soutient.

« On a pris le temps pour cet album »

Sur le morceau « Selfie », on retrouve un featuring avec H Magnum. Comment s’est passée cette collaboration ?

J’ai enregistré dans le même studio que H Magnum donc je le croisais assez souvent. C’est quelqu’un de super sympa qui n’hésitait pas à me donner des conseils, des idées alors qu’il aurait pu se contenter juste de me saluer comme auraient fait d’autres artistes, j’aurais déjà été content. (Rires) En plus d’être un mec très humain, j’aime beaucoup sa façon de poser sur les mélodies. Un jour, il m’a entendu à l’enregistrement du morceau « Selfie » et il est venu naturellement écouter ce que ça donnait. Tout de suite après, on a parlé de l’idée de faire ce featuring ensemble. C’est drôle, mais à la base, j’avais pensé à lui pour un autre titre qui ne figure pas sur l’album mais je n’ai même pas eu le temps de lui proposer que les choses se sont faites naturellement pour « Selfie ».

 Ridsa de retour avec le single "Je m'en fous" extrait de l'album "Tranquille".

Tu as dit sur Facebook « mes précédents albums n’étaient pas vraiment des albums… » Tu voulais dire quoi par là ?

J’avais envie d’expliquer aux gens que mes précédents albums étaient plutôt là pour me faire découvrir que pour toucher le grand public. Forcément, comme ce sont les débuts, on expérimente des choses et on se teste. Ça ne veut pas dire que ce n’était pas de la musique honnête, c’est surtout une manière d’expliquer que pour « Tranquille », mon nouvel album, on a pris le temps de faire des titres qui me correspondent et qui sont entièrement en phase avec ce que je suis.

On t’a beaucoup suivi d’abord sur le web. Quand tu te souviens de ces débuts, ça t’évoque quoi ?

Internet est super parce que ça te permet vraiment d’avoir un lien direct avec les gens et de savoir si ta musique leur plait ou non. Quand tu te rends compte que tes titres font des millions de vues, ça ne peut que te toucher surtout quand tu passes d’un moment à un autre de 500 vues à des centaines de millions. Après, il faut être conscient qu’un grand nombre de vues n’est pas forcément synonyme de ventes de disques. A mes débuts déjà, les messages des personnes qui écoutaient mes sons me faisaient super plaisir et me motivaient à continuer dans cette voie. Cette relation de proximité était tellement forte qu’il m’est arrivé de faire un son suite à une demande sur internet. Je pense notamment à quelqu’un qui m’avait parlé des relations à distance en me demandant si ça m’inspirait un titre.

Il y a des messages qui t’ont étonné sur les réseaux sociaux ?

Entre les filles qui me demandent en mariage, celles qui veulent que je leur fasse un enfant, il m’arrive effectivement de recevoir des messages surprenants. Je le prends plutôt à la rigolade, je ne prends pas trop la tête avec ça même si ça peut faire bizarre. A choisir, je préfère qu’on me dise « J’aime ta musique » plutôt que « Fais moi un enfant » (Rires) En général, je prends le temps de répondre, je n’hésite pas aussi à utiliser l’humour avec un « Merci pour ton message, mais je ne vais pas pouvoir donner suite, désolé ». (Rires)

« J’écoute aussi bien Maître Gims que Soprano ou Jul »

Tu as fait un featuring avec Kenza Farah sur le titre « Liés ». C’est quelqu’un que tu connaissais à l’époque ?

Je connaissais sa musique parce qu’on était dans le même registre, nos titres portaient sur des sujets liés à l’amour avec des sons urbains. Ça nous a fait un gros point commun dans notre manière d’aborder la musique. J’ai toujours aimé sa voix et sa façon de chanter donc dès que j’ai pu lui proposer un titre et quelque chose de concret je l’ai fait avec le morceau « Liés ». Elle a accepté et ça m’a fait super plaisir de partager ce duo avec elle. En plus, elle a débuté aussi grâce à internet donc on était liés comme le nom de la chanson. (Rires)

En mars dernier, tu as eu le droit à ton « Planète Rap » sur Skyrock. Comment tu l’as vécu ?

Quand mon producteur m’a annoncé ça, je n’y ai pas cru je ne vais pas te mentir. C’est un truc de fou d’avoir son « Planète Rap ». J’étais tellement excité à l’idée de le faire que j’ai trouvé que c’est passé super vite ! J’en ai un nouveau qui arrive la semaine du 14 décembre pour lequel je vais inviter les 4 featuring de mon album : H Magnum, Stony, Roldan et Pepe Rosso. Il me reste encore une 5e place, je suis entrain de réfléchir à mon dernier guest… Je remercie vraiment Skyrock de me soutenir. Ils sont les premiers à avoir diffusé mon morceau « Là c’est die » alors un grand merci à eux !

Qu’est-ce que tu écoutes comme genre de musique ? Du hip hop ou pas forcément ?

J’écoute beaucoup de sons afro et latinos parce que j’aime beaucoup les mélodies et je trouve qu’ils sont très forts de ce registre. Ce sont des influences qui se ressentent en plus dans mon album. Dans le hip hop français, j’aime beaucoup Maître Gims, Soprano ou encore Jul. En général, je m’intéresse vraiment à tous les styles de musique.

A quelques jours de la sortie de l’album, tu es dans quel état d’esprit ?

Je suis comme le nom de l’album « Tranquille », je me laisse vivre et surtout je n’ai pas le temps de beaucoup réfléchir ou de cogiter, je travaille tout le temps et quand je ne suis pas en studio, je suis en promo ou sur scène. Je pense que c’est seulement le jour où tout s’arrêtera que je m’en rendrais vraiment compte.

On rappelle que ton album sort le 11 décembre prochain. On va passer à l’Interview Hashtag.

Ridsa Pull - Rashtag

L’Interview Hashtag de Ridsa

R# Maître Gims souhaite collaborer avec Johnny Hallyday, tu likes ?

Oui, je like. Je trouve ça cool de mixer des univers musicaux différents.

R# Le nouvel album de Vitaa, tu partages ?

Oui, je partage. Vitaa est une très grande artiste qui a fait ses preuves depuis le temps.

R# L’émission « La France a un Incroyable Talent » : tu cliques ou tu nextes ?

J’ai regardé il n’y a pas longtemps. Il y a des trucs sympas mais tous les talents ne sont pas forcément mis en avant je trouve.

R# M Pokora ouvre son premier restaurant à Annecy : tu retweetes ?

Oui, je retweete, c’est super de faire plein de choses.

R# Entre Tenny et Sindy avec qui ca matcherait pour un duo ?

Même si je pense qu’elles ont toutes les deux du talent, je suis quelqu’un qui fonctionne au feeling. Je ne connais pas Tenny personnellement donc je choisirais Sindy que j’ai rencontrée récemment et avec qui on s’est très bien entendu.

R# Qui recommanderais-tu sur les réseaux sociaux ?

L’Equipe parce que je suis beaucoup le sport.

R# Si tu pouvais mettre un mot en hashtag, ce serait lequel ?

Tout simplement #Tranquille !

R# Merci Ridsa, à bientôt.

Cool, merci Rashtag. Tranquille Ridsa - Rashtag

« Tranquille », le nouvel album de Ridsa sort le 11 décembre prochain et contient notamment le titre « Là c’est die ». Il sera notamment en show case le 5 décembre au Havre puis dans toute la France. Vous pouvez suivre l’actualité de Ridsa sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_Rashtag Ridsa

Icone-Facebook_Rashtag  Ridsa

 

Ridsa & Rachid Jelti

 

Votre avis sur « Là c’est die » le nouveau single de Ridsa ?

 

Qui aimeriez-vous qu’il invite pour son « Planète Rap » sur Skyrock ? 

 

Merci à Ridsa pour cette interview. 

 

Merci également à l’Agence Rise Up. 

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Léa Castel, « enfant abimée » devenue artiste likée : elle est de retour

#LéaCastel #Abimée #8Avril #DernièreChance #Soprano #PresséeDeVivre #Pattaya #SabrinaOuazani ...