Interviews
(c) Chloé Bonard

Interview Les Coquettes « On rêve de faire L’Olympia »

#LesCoquettes #JulietteFaucon #LolaCès #MarieFacundo #LeGrandPointVirgule #JeanMarcDumontet #BérengèreKrief #ElieSemoun #BrunoGaccio #GillesLellouche #JeanDujardin

Bonjour Les Coquettes, vous êtes actuellement au Grand Point Virgule à Paris. Première question : comment vont vos chattes ?

Lola : Ma chatte va bien et elle t’embrasse.

Marie : Ma chatte va très bien aussi et elle vous fait de gros bisous.

Juliette : Ma chatte est un peu perturbée en ce moment je dois dire, mais elle fait aller…

 

Votre spectacle est un succès et surprend par son originalité : comment est venue cette idée de Coquettes ?

Lola : On n’a pas eu l’idée de faire « Les Coquettes », on est « Les Coquettes ». Pour te raconter l’histoire : on a toujours voulu travailler ensemble et ça a donné naturellement un trio baptisé « Les Coquettes ». Ensuite, on s’est dit « Si on écrivait des chansons ? », puis « Tiens, il faudrait peut-être qu’on imagine des dialogues entre les morceaux »… Petit à petit est né le spectacle.

Juliette : Quand on s’est posé la question de comment appeler le spectacle, ça paraissait évident de s’appeler comme nous…

Ensemble : Les Coquettes !

Marie : C’est quand même plus sympa que de s’appeler « Le spectacle de Lola, Juliette et Marie ». (Rires)

 

« Les Coquettes, c’est un spectacle d’amies »

On ressent une grande complicité entre vous sur scène, comme si vous vous connaissiez depuis toujours.

Marie : « Les Coquettes » est avant tout un spectacle d’amies.

Juliette : On n’a pas répondu à une annonce dans un journal comme les Spice Girls. Lola, Marie et moi, nous nous sommes rencontrés il y a 8 ans sur la comédie musicale « Le Soldat Rose » de Louis Chedid.

Lola : Surtout, on n’a pas été embauché sur le projet « Les Coquettes »…

Marie : On s’est embauché nous-même ! (Rires)

Lola : Ce ne serait pas possible d’ailleurs de faire jouer le spectacle par d’autres personnes parce qu’en réalité il n’y a pas de personnages. On raconte nos propres histoires et c’est ce qui plait.

Marie : On avait tellement envie de travailler toutes les trois que l’on a tout fait nous-même que ce soit l’écriture, la mise en scène : c’est notre projet, notre bébé.

 

Il y a beaucoup de second degré et vous parlez notamment de sexe avec beaucoup de poésie… C’est ça la marque de fabrique ?

Marie : On ne parle pas que de sexe mais c’est vrai que les gens retiennent de nous que l’on évoque cela sans être vulgaire, ça nous va bien, ça nous correspond.

Lola : Notre manière d’aborder les sujets de la vie est très féminine donc ça se ressent dans les messages que l’on souhaite faire passer. « Les Coquettes », c’est délicat…

Marie : Oui, on s’appelle « Les Coquettes » et pas les « Coquinettes » ou les « Cocottes ». (Rires)

Juliette : Le spectacle parle de nous, de sujets qui nous touchent, des femmes d’aujourd’hui. On essaie de traiter de tout ça avec humour et douceur.

 

« On a aussi des garçons qui viennent nous voir »

Ça veut dire que c’est un spectacle plutôt pour les filles ?

Lola : Pour être honnête, on avait un peu la crainte au début que le spectacle attire seulement un public féminin. On aurait trouvé ça dommage. Au final, pas du tout ! Ça parle à tout le monde et c’est chouette.

Marie : Je dirais même qu’on accorde beaucoup d’importance au fait de ne pas exclure les hommes. Ce n’est pas parce que tu es une femme que tu dois forcément être contre les hommes, au contraire. Nos vies sont rythmées aussi par nos rapports avec les hommes, nous sommes des femmes mais également des filles amoureuses.

Juliette : Aujourd’hui, on a des garçons qui viennent nous voir et qui ressortent super contents. Je me souviens même d’un mec qui est venu nous parler à la fin en nous disant qu’il allait ramener des copains.

 

Peut-être qu’ils sont contents d’apprendre des choses sur les filles aussi non ?

Lola : Tu as raison, ils entrent dans notre monde, on les embarque avec nous dans un univers qui leur permet aussi d’apprendre plein de chose sur les filles de manière rigolote et légère.

Marie : Dans le projet, on a également eu l’occasion de travailler avec des hommes. En plus, il y a un garçon sur scène, notre pianiste Cyril joue en live, notre petit coquelet ! (Rires…)

 

« Notre spectacle est glamour et couillu »

On vous présente comme des filles « girly mais couillues », ça veut dire quoi ?

Lola : C’est vrai qu’on dit souvent ça. Si on peut, on aimerait bien qu’on parle plutôt de filles « glamour mais couillues » d’ailleurs. Il y a le côté couillue parce qu’on ose et qu’il y a du culot dans notre manière de parler, le côté féminin aussi parce que comme tu peux le voir on passe beaucoup de temps à se coiffer, à se maquiller, à se faire jolies avant de monter sur scène. (NDLR L’interview a lieu juste avant le spectacle en loges)

Marie : Glamour aussi parce qu’on est quand même spontanément très belle, tu peux l’écrire ça sur l’interview s’il te plait ? (Rires)

 

Vous êtes désormais au Grand Point Virgule. Une salle qui a vu passer Elie Semoun, Alex Lutz, Berengère Krief…

Lola : On est à deux doigts de se la péter ! (Rires)

Marie : Le Grand Point Virgule est une super salle qui a accueilli beaucoup d’humoristes prestigieux. En plus, à proximité il y a plein de boutiques, ce qui ajoute encore du charme au lieu. (Rires)

Juliette : C’est une chance de pouvoir jouer désormais plusieurs fois par semaine pour pouvoir toucher de plus en plus de monde avec nos histoires. Ça nous permet aussi de tester des choses et de faire évoluer le spectacle régulièrement.

Un mot sur Jean-Marc Dumontet, votre nouveau producteur : ça change quoi de travailler avec lui ?

Marie : On s’est choisi mutuellement, Jean-Marc était vraiment la bonne personne pour nous. Il a un très bon œil et un regard critique très intéressant.

Juliette : Il a également autour de lui une équipe au top qui nous accompagne et qui est au taquet, c’est super agréable. Ils nous écoutent, nous font progresser et nous mettent dans une belle dynamique.

 

« Jean Dujardin et Gilles Lellouche pour une version masculine, ça marcherait bien »

Si on évoque les autres groupes de filles célèbres comme les Destiny’s Child, les Spice Girls, les L5 ou les Supremes ? Vous vous sentez proches de qui ?

Ensemble : Les Spice Girls !!

 

Imaginons que trois garçons proposent une version masculine de votre spectacle, vous penseriez à qui ?

Lola : Je trouve qu’il y aurait un duo de comédiens qui ferait ça super bien : Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Ils ont une super complicité et ça marcherait. Comme ils sont potes, ça irait bien.

Juliette : C’est important ce que dit Lola, si des garçons faisaient le spectacle, il faudrait que ce soit des potes. Moi je verrais bien Norman et Hugo Tout Seul par exemple.

 

La première partie de Bérengère Krief : vous en avez gardé quel souvenir ?

Juliette : Bérengère est notre marraine de scène. Elle nous a permis de réaliser notre rêve de jouer à L’Olympia…

Lola : Je corrige un demi-rêve. Notre rêve serait de faire L’Olympia avec notre spectacle en tête d’affiche. (Rires) Cela dit c’est un super demi-rêve déjà !

Marie : On adore Bérengère, elle était venue nous voir avant de nous choisir pour sa première partie, elle nous a fait un joli cadeau. Élie Semoun est notre parrain de scène aussi parce qu’il nous a beaucoup soutenu et on l’en remercie. Il y a également Bruno Gaccio qui nous a aidé et qui est en quelque sorte notre parrain de télé.

Lola : On a de la chance d’être bien entouré.

 

Qui serait le prochain parrain idéal ?

Juliette : Karl Lagerfeld, ce serait bien.

Marie : Ou Christian Louboutin ! On lui rend hommage dans le spectacle.

Lola : Moi, je dirais Maité parce que j’aime bien manger. (Rires)

 

« Pourquoi pas une adaptation à la manière de Roger Rabbit… »

Si on adaptait « Les Coquettes » : vous préféreriez que ce soit dans une bande-dessinée, un film ou un dessin animé ?

Lola : Un film.

Marie : Oh oui, un film.

Juliette : Moi, j’aurais dit un dessin animé…

Lola : Tu as le droit. (Rires) Pourquoi pas un film avec du dessin animé, un peu à la Roger Rabbit !

Marie : Un truc avec de la fantaisie et de l’humour.

Juliette : Quelque chose qui nous ressemble.

Lola : Un film dans lequel on se poile un peu… Je ne sais pas si on peut encore utiliser le mot « poiler » par contre en 2015.

Marie : Pardon mais j’ai utilisé « chaud patate » il n’y a pas longtemps, ça n’a pas été validé donc je ne vois pourquoi on accepterait « se poiler » ! (Rires…)

 

Pour finir, en un mot que diriez-vous de votre spectacle ?

Lola : Canon.

Marie : Ebouriffant.

Juliette : (Elle éclate de rire) Ah ah ah ah ah ah !

Lola : Je crois qu’elle veut dire marrant.

 

On passe tout de suite à l’Interview Hashtag

 

Les Coquettes - Rashtag

L’Interview Hashtag Les Coquettes

R# Le groupe « The Corrs » est de retour avec un nouvel album : vous likez ?

Lola : Oui

Marie : A voir.

Juliette : Je demande à écouter.

 

R# Frédéric Lopez de retour avec « La Folle Parenthèse » sur France 2 : vous retweetez ?

Lola : Oui déjà parce qu’il y a des gens qui travaillent dessus et qu’on aime bien, en plus il a toujours fait de superbes émissions.

Marie : On retweete, on a notre copine Aurore Delplace qui fait l’émission.

Juliette : Et Stéphane Jarny également donc on retweete à fond.

 

R# TF1 va prochainement lancer l’émission « Le meilleur fleuriste » : quel commentaire ça vous inspire ?

Juliette : Si on reçoit un bouquet de fleurs on ne dit pas non ! (Rires)

 

R# Pour quel Coquette, vous ajouteriez un commentaire « c’est la plus drôle » ?

Ensemble : Moi ! (Rires)

 

R# S’il fallait identifier la Coquette « la plus zen » ?

Lola : Pas moi…

Marie : Pas moi non plus !

Juliette : Par élimination alors, c’est moi (Rires)

 

R# Complétez le tweet suivant : la Coquette la plus en retard, c’est… 

Lola : C’est moi mais j’ai fait beaucoup de progrès.

 

R# Et la Coquette la plus râleuse ?

Marie : Je ne suis pas râleuse ! (Rires) Bon ok, c’est moi…

 

R# La plus coquette ?

Ensemble : Les trois

 

R# Pour conclure, s’il fallait choisir un hashtag de la fin ?

Marie : #ALaCoquetteDuMonde

Lola : Pareil.

Juliette : Idem.

 

R# Merci Les Coquettes, c’était un plaisir et pour votre spectacle, on a un seul hashtag : #AllezVoirLesCoquettes !

Merci beaucoup Rashtag ! Bisous.

 Les Coquettes Affiche - Rashtag

Après une première partie de Bérengère Krief à l’Olympia couronnée de succès, Les Coquettes (Lola Cès, Marie Facundo et Juliette Faucon) sont désormais au Grand Point Virgule à Paris jusqu’au 16 février. Vous les retrouvez notamment samedi 5 décembre à 18h, dimanche 6 décembre à 18h30, jeudi 10 décembre à 20h,… Suivez leur actualité sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_RashtagLes Coquettes

Icone-Facebook_Rashtag Les Coquettes

 

Les Coquettes & Rachid Jelti

Les Coquettes & Rachid Jelti

Etes-vous allé voir le spectacle « Les Coquettes » ? 

 

Quelle Coquette vous ressemble le plus ?

 

Un grand merci au trio « Les Coquettes » pour cet excellent moment. 

 

Partagez cette histoire
  • Catherine et Liliane dans la Revue de Presse du Petit Journal de Canal Plus

    Catherine et Liliane : du Petit Journal à la scène ?

    #CatherineEtLiliane #LePetitJournal #AlexLutz #Bruno Sanchez #YannBarthès #CanalPlus #LesVisiteurs3 #LesMolières Catherine et Liliane sur scène ? Et si le souhait de nombreux ...
  • (c) Chloé Bonard

    Interview Les Coquettes « On rêve de faire L’Olympia »

    #LesCoquettes #JulietteFaucon #LolaCès #MarieFacundo #LeGrandPointVirgule #JeanMarcDumontet #BérengèreKrief #ElieSemoun #BrunoGaccio #GillesLellouche #JeanDujardin Bonjour Les Coquettes, vous êtes actuellement au Grand Point Virgule ...
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

1 Commentaire


  1. casquette supreme pas cher

    10 janvier 2017 à 4 h 01 min

    Merci pour cet article

    Répondre

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Aïda Touihri « Je prépare un recueil des blagues de Roselyne Bachelot »

#AïdaTouihri #LeGrand8 #LaurenceFerrari #RoselyneBachelot #HapsatouSy #ElisabethBost #CitéGagnant #LCP ...