Interviews

Ishtar « Pour mon retour, j’ai voulu rendre hommage à Paris »


#Ishtar #Alabina #AParis #Baila #FrancisCabrel #AlainSouchon #Indila #Slimane #KendjiGirac #Amir #CharlesAznavour

Salut Ishtar, sur ton dernier single tu chantes : « A Paris, fais vraiment tout ce dont tu as envie ». Si pendant 24h, tu as carte blanche pour faire ce que tu veux à Paris, tu ferais quoi ?

Déjà, je vais faire un bon restaurant parce que ça ne manque pas ici, à Paris. Ensuite, j’irais faire la fête avec mes amis. Ce sont des choses simples mais qui apportent beaucoup au bonheur personnel. Dans tous les cas, j’en profiterais pour vivre les choses à 100%.

Qu’est ce que tu aimes le plus dans cette ville ?

Ça fait 25 ans que je vis à Paris maintenant. Auparavant, j’ai vécu aussi bien à Londres, qu’à Singapour ou en Australie. Ici, je pouvais rester des heures sur un banc à regarder les passants. Cette grande ville, je m’y suis tout de suite sentie très bien, j’étais dans mon élément. Pour la petite histoire, je devais aller en Italie et une amie m’a proposé de passer la voir à Paris quelques jours. Cette ville est tellement multiculturelle, ça m’a fasciné et j’en suis tombée amoureuse.

Le titre « À Paris » évoque la ville à travers sa tolérance, son esprit de fête entre autres… C’était important pour toi de revenir avec cette chanson-là ?

J’avais très envie de rendre hommage à la ville de Paris. Le premier public qui m’a accueillie en tant qu’artiste, c’était ici. Beaucoup de choses ont changé avec mon arrivée ici : j’ai rencontré mon mari, j’ai eu mes enfants, j’ai grandi en tant que femme et que chanteuse aussi. Avec les événements qui ont eu lieu en novembre dernier, c’était la première fois que je me suis sentie frappée comme beaucoup de gens en tant que citoyenne française. Plus que jamais, après cette période triste pour nous, j’ai voulu donner à ce nouvel album un esprit de fête et de joie. La musique a cette force de rassembler les gens quelque soit leur culture, leur âge, leur vie.

« Mixer la musique gypsie et orientale, c’était une évidence pour moi »

Le public que tu retrouves aujourd’hui, il est comment ?

Une partie du public a grandi avec moi, ça m’amuse beaucoup quand on me dit « J’écoutais votre chanson quand j’étais jeune ». (Rires) J’avais 24 ans à l’époque d’Alabina donc certains m’ont suivi et sont restés fidèles à chaque album et à chaque concert que j’ai pu donner. Quelque soit son âge ou son origine, j’aime ce public qui est là et qui me soutient. S’il est joyeux et s’il garde cette étincelle, je suis la plus heureuse des femmes.

Après le single " A Paris", Ishtar vient de sortir son nouvel album "Baila"

Le clip de la chanson est très positif, dansant et ensoleillé. C’est quoi le secret pour que le ciel soit bleu comme ça à Paris ?

On a beaucoup prié ! (Rires) Plus sérieusement, on a décalé à plusieurs reprises en raison de la météo assez capricieuse à Paris ces derniers mois. Heureusement, le jour J, le ciel était bleu et on a eu une journée très ensoleillée. La nature était au rendez-vous et tout était réuni pour faire de belles images. Je dois dire aussi que l’énergie qu’a donnée cette troupe de danseurs au clip est magnifique, je n’aurais pas pu avoir ce joli résultat sans eux.

La musique pop gypsie orientale, ça reste ta touche personnelle ?

Avec Alabina, on a lancé ce style musical et crois moi, à l’époque ce n’était pas gagné. Mixer la musique gitane et la musique orientale, c’était une évidence pour moi. Même dans leurs cultures très familiales, ces deux univers se ressemblent beaucoup. Les sonorités gitanes et orientales me touchent énormément. La générosité et la tolérance font partie des priorités que je me fixe au quotidien.

« Indila a beaucoup de talent »

On retrouve sur l’album « Baila » et « Pour toi et moi », deux titres écrits par Indila. Qu’est-ce qui t’a plus dans ses textes ?

La grande majorité des titres que je chante, je les écris moi-même car j’ai beaucoup de mal à trouver des chansons qui correspondent à ma manière de changer. Il y a 4 ou 5 ans, j’ai fait la rencontre d’Indila quand elle n’était encore connue. On s’est rencontré en studio et on s’est beaucoup parlé de nos vies, on a appris à se connaître et on eu envie de travailler ensemble. Quelques temps plus tard, quand j‘ai écouté la chanson « Toi et moi », je me suis dit que c’était presque la seule à pouvoir m’écrire des textes en français qui fonctionnent avec des airs orientaux. Quand j’ai vu le succès qu’Indila a eu avec son album, j’étais très heureuse pour elle car elle a beaucoup de talent.

Sur ton album, tu en profites pour rendre hommage à de grands artistes français comme Francis Cabrel, Edith Piaf et Alain Souchon. Comment as-tu choisis les titres que tu reprends ?

« Foule sentimentale » d’Alain Souchon a représenté une partie de ma vie. Cette chanson est toujours très actuelle puisqu’elle évoque le fait que l’être humain soit très attaché au côté matériel des choses. Quant à « Petite Marie », c’est un titre dont je suis tombée sous le charme à la première écoute. Je le chantais souvent à mes enfants donc j’avais envie de leur faire ce clin d’œil.

Pour ceux qui t’ont aimé dans Alabina, le groupe est définitivement derrière toi ?

Mes camarades du groupe Alabina sont toujours prêts de moi. Ils ont même participé à certains de mes titres sur ce nouvel album. Ils font partie de ma famille. La communauté gitane m’a super bien accueillie, ils me font penser à mon grand-père. Aujourd’hui, les musiciens du groupe m’accompagnent sur scènes notamment à l’étranger parce qu’il arrive souvent qu’un nouveau pays découvre la chanson des années après le succès que l’on a eu en France.

Après le single " A Paris", Ishtar vient de sortir son nouvel album "Baila"

L’Interview Hashtag d'Ishtar

R# : Ishtar est le nom que te donnais ta grand mère #Vrai ou #Faux ?
I : #Vrai, Ishtar est la déesse de la fécondité.

R# : Entre Amir et Slimane, avec qui ca matcherait pour un duo ?
I : J’adore les deux mais je pense que je dirais Slimane, on peut être complémentaire grâce à son univers.

R# :  Kendji Girac élue chanson de l’année sur TF1 : quel commentaire cela t’inspire ?
I : La première fois que je l’ai vu dans « The Voice », je me suis dit qu’il avait tout pour réussir.

R# : Tu reçois un message privé t’invitant à participer à « Danse avec les stars » saison 7, tu réponds quoi ?
I : J’aime beaucoup la danse mais je préfère le Yoga. (Rires) Ma réponse serait non.

R# : Entre Jacques Brel et Charles Aznavour, qui ajouterais-tu à tes favoris ?
I : Les deux sont de grands artistes, je choisirais Charles Aznavour ?

R# : Shakira te propose de collaborer avec elle, tu acceptes ou tu nextes ?
I : J’ai été contactée pour un duo avant qu’elle ait ses premiers succès mais j’avais refusé. On s’était même rencontré deux fois. C’était juste après la période Alabina, j’avais envie de faire d’autres choses.

R# : Le mot que tu mettrais en hashtag pour conclure ?
I : Je dirais #ViveLaVie !

Après le single " A Paris", Ishtar vient de sortir son nouvel album "Baila"

Après le single « A Paris », Ishtar a sorti son nouvel album « Baila » le 24 juin dernier. Il contient notamment les titres « Toi et moi » écrit par Indila et les reprises de « Petite Marie » de Francis Cabrel et « Foule Sentimentale » d’Alain Souchon. 

Ishtar & Rachid Jelti

 

Pour suivre Ishtar sur les réseaux sociaux :

facebook-logo-bouton twitter-logo-bouton instagram-logo-bouton

  • Que pensez-vous de « A Paris », le nouveau single d’Ishtar ?
  • Connaissez-vous les succès du groupe Alabina ? 

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager !
Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

1 Commentaire


  1. hubert

    30 juin 2016 à 12 h 29 min

    super interview de ishtar

    Répondre

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

(VIDEO) Florent Mothe ‘Il y a un public fidèle depuis Mozart, l’Opéra-Rock’

#DanserSousLaPluie #Tournée #CandicePascal #DALS #NatashaStPier #CélineDion #LilianRenaud  Florent Mothe répond ...