Interviews
Hyphen Hyphen (c) Fanny Schilchter

Interview Hyphen Hyphen « On adorerait composer pour Céline Dion »


#HyphenHyphen #Times #IJustNeedYourLove #Santa #Line #Adam #Zack #RollingStones #LanaDelRey #CélineDion #Beyoncé #Shym

Bonjour à tous les quatre, merci de nous accorder cet entretien. Votre premier album « Times » est sorti le 18 septembre dernier, le même jour que ceux d’Aaron, Keith Richards, Walk The Moon ou encore Lana Del Rey. Avec lequel de ces artistes vous auriez aimé faire une grosse soirée pour fêter ça ?

Santa : On choisirait Keith Richards pour faire la fête et ensuite Lana Del Rey pour pleurer (Rires).

 

Qu’est-ce qu’on ressent le jour de la sortie d’un premier album ?

Santa : Le jour de la sortie, c’était un peu stressant car c’est quelque chose qui nous échappe et dont on n’a absolument pas le contrôle. On a été très bien accompagnés par le label Parlophone dans cette « délivrance ». « Times » a reçu un super accueil donc pour nous c’était que du plaisir ensuite.

Adam : On était quand même stressés, c’était une étape importante pour nous.

Line : Un premier album, c’est une première prise de parole auprès du public, on pouvait pas être sûr de que ça allait donner.

 

« On a emprunté à l’histoire de la musique tout ce que l’on aimait »

« Le séisme électro-rock » selon Causette, « une vraie claque pour les oreilles » dans le magazine Elle, « pop flamboyante » dans Le Parisien, « gonflé de morceaux tubesques » pour Les Inrocks… Quel commentaire vous correspond le plus ? 

Santa : Pop flamboyante, ça nous va bien. Voir que ça plaît aux critiques, c’est quelque chose de très agréable. Après, on préfère encore plus quand les récompenses viennent des gens que l’on découvre lors de scènes ou qui nous parlent sur les réseaux sociaux.

Adam : Les commentaires de la presse ou du public, ça nous rassure dans le fait que l’on est sur la bonne voie en même temps.

Line : Pour le moment, c’est vrai que l’on a de bonnes critiques. Il est aussi possible qu’on ait de mauvais commentaires, ça peut arriver, on n’est pas à l’abri de ne pas plaire à certains mais je pense que ça permet aussi de grandir.

 

Votre album comporte des ambiances sonores electro, pop et parfois même disco. Pourquoi un style musical aussi éclectique ?

Santa : En réalité, il y a beaucoup plus de genres que ça. On a emprunté à l’histoire de la musique tout ce que l’on aimait et tout ce dont on avait envie pour habiller les mélodies et les chansons. « Times » reflète l’émotion que l’on voulait donner, d’où le grand écart de cet album pour lequel on s’est laissé toutes les libertés.

Line : Aujourd’hui, la musique est pas mal diffusée sur internet, sur Youtube, on peut donc créer des sons à notre image et en mixant tout ce que l’on aime.

 

Sachant que vous être quatre, c’est quoi le secret pour concilier vos influences musicales respectives ?

Adam : En fait, on a des influences communes mais aussi des influences personnelles. Pour composer des morceaux, on se les passe les uns les autres, chacun met sa patte, ça enrichit beaucoup les titres du coup.

Zack : On travaille ensemble. À 8 mains ou plutôt à 4 laptops ! (Rires)

 

« Notre dernier clip a été réalisé avec un iPhone »

Sur le clip « Cause I Got a chance », on découvre que vous êtes fans de flamands roses et du jeu « La Roue de la Fortune ». Quel est le message ?

Santa : Si tu veux tout savoir, on a réalisé nous-mêmes le clip avec un merveilleux outil qui s’appelle un iPhone ! (Rires)

Line : On était tous les quatre dans une pièce avec un fond vert. L’album est visuel et graphique donc comme on est la génération Tumblr et qu’on passe notre vie à zapper, on voulait jouer avec ça.

Santa : L’idée, c’était de passer un message de légèreté qui correspond au titre et à la culture dans laquelle on a grandi.

 

S’investir aussi bien pour le clip que pour l’image du groupe, c’était indispensable pour vous ? 

Zack : Pour nous, c’est essentiel, c’est la continuité naturelle dans notre projet.

Santa : C’est important pour nous de pouvoir réaliser nos affiches, nos clips. C’est fun.

Line : Et puis on a la chance d’être sur un label qui nous laisse la liberté aussi.

Adam : Comme on est bosseurs, on leur a prouvé qu’ils pouvaient nous faire confiance et c’est vrai qu’on a carte blanche.

 

J’ai du mal à croire que vous arriviez à être toujours d’accord tout de même…

Santa : C’est simple, on n’est jamais d’accord tous les quatre. (Rires) En fait, à la base on n’est pas d’accord mais on le devient dès lors qu’il y a « delta commun du beau » qui nous convient. Ca peut mettre beaucoup de temps pour qu’on y arrive, on a mis un an à créer ces douze titres qui sont ceux qui nous correspondent le plus.

 

« On écoute plus les Rolling Stones que Jacques Brel »

C’est quand la dernière fois où vous n’étiez pas d’accord ?

Line : Ce matin dans le bus !

Santa : Sur la manière de fermer la porte du bus… (Rires)

 

Revenons sur un autre titre de l’album « I just need your love », c’est un message pour qui ?

Santa : C’est une histoire triste dans laquelle on évoque ce qu’est l’amour. Ce n’est pas un message adressé à quelqu’un, c’est une personne qui se sent à la fois terriblement loin et en même temps tellement proche de l’autre.

 

La première fois que vous vous êtes entendus à la radio ou vus à la télé, ça vous a fait quel effet ?

Adam : C’était vraiment quelque chose d’étrange pour nous.

Line : En plus on a mis du temps à vraiment s’entendre, la première fois c’était quand on rentrait d’un concert. Ça nous a fait très bizarre.

Santa : Être diffusé à la radio, c’est pouvoir être entendu par le plus grand nombre. Du coup, c’est important pour nous.

 

On parle beaucoup dans les médias de quotas de chansons françaises à la radio, est-ce qu’on vous a déjà demandé d’abandonner l’anglais pour le français ?

Santa : On nous a déjà proposé de le faire oui mais ça ne nous correspond pas du tout. Nos influences sont américaines et anglaises. Aucun intérêt de rentrer dans quelque chose qui ne nous ressemble pas, on écoute plus les Rolling Stones que Jacques Brel. C’est une question qui est importante et d’actualité. On préfère composer en français pour d’autres.

 

« Réaliser le dernier titre de Shy’m, c’était hyper fun pour nous »

Quand vous dites « composer pour d’autres » ?

Adam : On vient de réaliser un morceau pour Shy’m qui s’appelle « Il faut vivre ».

Line : C’était la première fois qu’on faisait ça, c’était hyper fun.

 

Vous avez fait pas mal de festivals et de scènes, est-ce que vous avez des souvenirs de moments insolites que vous avez vécus ?

Santa : On a fait un concert pour MTV à Nancy la semaine dernière, c’était sur une péniche. La péniche bougeait tellement qu’on sentait les vagues, c’était un moment génial, l’ambiance était super et le public était chaud en plus. On s’est beaucoup amusés aussi sur la tournée Ricard. En même temps, dès qu’on part en tournée, ça nous plaît.

 

J’ai lu que vous aviez le même coach vocal que Beyoncé et Christina Aguilera…

Santa : C’est l’une des plus belles rencontres de l’album, un coach qui s’appelle Guy Roch. Il a installé son studio chez ma mère à Nice, on a passé huit jours ensemble pour enregistrer tous les titres. Sa technique était simple : il nous poussait à bout pour que l’on refasse la chanson jusqu’à ce que ce soit parfait. Quand je dis pousser à bout c’était avec beaucoup d’amour toujours, je pouvais chanter un titre 80 fois jusqu’à ce que ce soit bon.

 

« On adorerait utiliser l’un de nos titres pour une pub Lacoste »

S’il fallait reprendre un titre ce serait plutôt du Beyoncé ou du Christina Aguilera ?

Ensemble : Beyoncé sans hésitation !

Adam : On est de grands fans de Beyoncé…

Santa :  … enfin jusqu’à son dernier album.

 

Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle a fait de mal ? 

Zack : Son dernier album justement ! (Rires)

 

Vous pourriez composer pour elle ?

Santa : On adorerait composer pour Céline Dion ! On est fans de cette artiste.

 

Et utiliser l’un de vos titres pour une pub comme c’est beaucoup le cas aujourd’hui ? 

Line : Les pubs pour les parfums, c’est vrai que c’est classe.

Santa : Une pub pour Lacoste, ce serait génial pour nous.

Adam : Oui, c’est vrai qu’ils ont des pubs magnifiques, ce serait cool.

Zack : Pourquoi pas une belle pub pour une voiture aussi.

 

Donc Céline Dion habillée en Lacoste dans une publicité pour une voiture ?

Line : Là, c’est la classe !

Zack : On signe tout de suite !

 

Votre nom « Hyphen Hyphen » vient de l’anglais « trait d’union », pourquoi ce choix ?

Santa : Notre musique a pour but d’unir les gens, ça collait bien. Après, on a voulu doubler le mot en choisissant « Hyphen Hyphen » pour prendre plus de place sur les affiches ! (Rires)

 

La question d’une carrière en solo s’est-elle déjà posée au sein du groupe ?

Santa : Chacun aura un jour la volonté de faire des choses uniquement pour lui et c’est normal.

Line : C’est sûr que chacun aura aussi ses projets en solo.

 

On recommande votre album « Times » en tout cas. Tout de suite, place à l’Interview Hashtag.

 

(c) Fanny Schilchter

(c) Fanny Schilchter

L’Interview Hashtag de Hyphen Hyphen

R# Entre Metronomy et Florence and the Machine : quel groupe mettez-vous en favori ?

HH# Florence and The Machine pour les filles, Metronomy pour les garçons.

 

R# Lilly Wood and the Pricks vous ajoutent en ami pour un titre en commun : vous acceptez ?

HH# Oui, on accepte.

 

R# Vous avez le choix entre la première partie de Stromae à Bercy ou votre propre concert dans une petite salle parisienne : vous choisissez quoi ?

HH# Bonne question ! On a déjà fait les concerts dans des petites salles mais on n’a jamais rencontré Stromae, donc on choisit sa première partie.

 

R# Complétez les tweets suivants : Le ou la plus en retard dans le groupe, c’est…

HH# Santa.

 

R# Le plus râleur ou la plus râleuse…

HH# Un peu les quatre mais Zack est quand même le plus râleur.

 

R# Le ou la plus intenable…

HH# Tout dépend de l’heure de la journée.

 

R# S’il fallait recommander quelqu’un sur les réseaux sociaux ?

HH# On dirait Audrey Jésus, une future grande humoriste.

 

R# Un hashtag pour conclure cet entretien ?

Santa : Pour moi #Times

Line : Ce serait #Cool

Adam : Allez #AtoutAlheure

Zack : Ce serait #Smooth

 

R# Merci beaucoup. C’était cool #HyphenHyphen pour moi !

HH# Merci Rashtag. À bientôt.

 

Cover "Times" - Rashtag

« Times », le premier album de Hyphen Hyphen est sorti le 18 septembre. Il contient notamment « I just need your love » et « Cause I Got A Chance ». Ils sont en tournée dans toute la France : le 15 octobre à Quimper, le 16 octobre à Tours, le 17 octobre à Chelles,… Toutes les dates sont disponibles sur les réseaux sociaux : 

 Icone-Twitter_Rashtag Hyphen Hyphen

Icone-Facebook_Rashtag  Hyphen Hyphen

 

Dates Concert - Rashtag

 

Si vous avez aimé l’article, n’oubliez pas de liker, partager et réagir sur Rashtag.fr.

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Ally Hana « Un télé-crochet ? Je n’en ai jamais eu envie »

#AllyHana #MonSoleil #Capitol #Jonesic #LunSansLautre #MarinaKaye #ArianaGrande #EdSheeran ...