Interviews
Corson Portrait - Rashtag

Interview Corson : « Je me suis beaucoup cherché »


 

#Corson #RaiseMeUp #TheRainbow #Sonia #LaCigale #Paris #SophieTith #DavidHallyday #NouvelleStar #SkipTheUse #MarinaKaye

Bonjour Corson, merci de répondre aux questions de Rashtag. Dans quelques jours, tu seras en concert à La Cigale à Paris. Avant d’en parler, revenons sur tes débuts, tu as abandonné ton premier métier dans la banque pour te consacrer à la musique. C’était un choix évident ?

C’est très simple, j’ai ressenti ce déclic le jour où l’on m’a proposé un contrat à durer indéterminée… (Rires) Ce jour-là, je me suis rendu compte que je ne me voyais pas rester toute ma vie au Luxembourg à travailler dans une banque : ce n’était ni ma voie, ni ma vocation. J’ai pris la décision d’aller à Paris, un peu à l’inconnu, pour essayer de faire de la musique. Je débarquais de ma Lorraine, du haut de mes 22 ans, je ne savais pas précisément vers quoi je voulais aller mais ce dont j’étais sûr c’est que j’avais envie de chanter, de composer et d’écrire. Petit à petit, j’ai fait des scènes, chanté dans des bars, participé à des comédies musicales. Au fil du temps, les rencontres se sont faites et m’ont permis d’avancer dans la musique. La rencontre avec mon producteur Selim Mouhoubi a été décisive pour me permettre d’en arriver où j’en suis aujourd’hui.

 

Ton single « Raise me up » sorti en mars 2014 a connu un grand succès en radio, sur internet et en terme de ventes. Quand tu l’as écrit, tu t’attendais à cela ?

Ce titre est arrivé complètement par hasard. Un soir, j’étais chez moi avec un copain compositeur, Tristan Salvati. On s’est mis autour de la guitare et à cette occasion, on a fait plusieurs titres dont « Raise me up ». La chanson est née assez naturellement et je ne m’attendais pas du tout à ce succès. Quand on l’a enregistrée en studio et qu’on l’a écoutée, la maison de disque a décelé un véritable potentiel et a voulu la sortir en priorité. Ils avaient raison même si moi je n’avais pas anticipé un tel succès.

 

« J’ai eu envie de mettre du lyrique dans mes chansons »

Tu as sorti un EP en septembre 2014 puis ton premier album « The Rainbow » le 12 janvier dernier. C’est un album sur lequel le public découvre un registre pop rock qui touche même au lyrique.

Comme je suis passé par le conservatoire, j’avais envie de mettre des touches de chant lyrique. Quand j’ai composé le titre « We’ll come again », j’ai mis ce pont lyrique. Au début, je me disais que ça ferait bizarre de passer de la pop au lyrique mais au final on l’a gardé en l’amplifiant même avec des cordes lors de l’enregistrement. J’ai mis ces sonorités également dans « Raise me up » car quand on y réfléchit bien ce mélange pop rock lyrique est un univers qui n’existe pas trop en France alors qu’à l’étranger on a eu Queen par exemple.

 

Sur le titre « Start the war », on se dit qu’on n’a rien à envier au groupe Muse. Quels sont les artistes que tu écoutes ou dont tu es fan ?

Moi, c’est surtout U2 qui m’a donné envie de faire de la musique, j’étais aussi très fan de Nirvana, Stereophonics et Queen. D’ailleurs, je me suis beaucoup cherché, ça n’a pas toujours été facile de se trouver. D’abord, en chantant en français puis en mixant les deux langues dans mes titres. Comme j’ai une amplitude vocale assez large, je peux chanter dans les aigues ou dans les graves. Ca créé quand même une difficulté car j’avais du mal à savoir dans quelle direction aller. Au final, pour cet album, j’ai le sentiment de m’être trouvé dans un registre qui me convient bien.

 

« Quand Mathieu, le finaliste de ‘Nouvelle Star’ a interprété mon titre, c’était très émouvant »

Comment as-tu vécu la sortie de ce premier album et le rapport avec le public ?

Cet album s’est fait un peu attendre, il était prêt depuis plusieurs mois donc j’avais hâte de la sortir. J’étais très content qu’il voit le jour car ça me permet de le défendre en plus sur scène même si c’était déjà le cas avant puisque de nombreux titres avaient été chantés en live avant d’exister sur cet opus. Dans les prochaines semaines, il y a pas mal de dates qui vont arriver avec des festivals et des scènes prévues jusqu’en 2016, sans oublier la grande date parisienne à La Cigale ce samedi 30 mai. C’est une partie du métier qui me plait beaucoup à savoir aller à la rencontre du public et chanter en live.

 

Tu es auteur, compositeur et interprète, tu aurais envie d’écrire encore pour d’autres personnes comme tu l’as déjà fait ?

Effectivement, j’ai eu l’occasion d’écrire pour Louis Delort et récemment pour David Hallyday et son groupe Mission Control. Il y a des projets qui devraient voir le jour avec Sophie-Tith et d’autres artistes pour lesquels je vais travailler bientôt. Ce qui me plait quand on écrit pour d’autres, c’est que l’on ne se concentre que sur l’écriture et sur la composition, on n’a pas la pression du public et de la scène. C’est quelquechose de très libérateur. Et puis, voir un artiste chanter un titre qu’on lui a écrit, c’est une autre émotion et une belle émotion. Par exemple, quand Matthieu, le finaliste de la « Nouvelle Star » sur D8, a interprété mon titre en live lors de la finale, c’était très beau et touchant.

 

« Sonia est un titre en hommage à ma mère »

Aujourd’hui, tu es l’un des seuls artistes à chanter aussi bien en français qu’en anglais. Ca te permet de toucher un public international j’imagine. 

C’est un vrai plus de chanter dans les deux langues puisqu’on peut toucher le plus grand nombre. J’ai découvert qu’il y a un public qui me suit en Russie par exemple. Mes titres sont diffusés en Italie, au Mexique, je dois avouer que c’est sympa de toucher des gens du monde entier.

 

Parlons de ton dernier single « Sonia », un titre très personnel. Peux-tu nous raconter l’histoire de ce morceau ?

C’est un hommage à ma mère que j’ai perdue. Mon nom Corson est en référence à elle, il s’agit de la première syllabe de son nom et de la première syllabe de son prénom, en l’occurence il s’agit de Sonia. Quand j’ai fini l’album, je me suis rendu compte que je n’avais pas vraiment de titre qui lui était dédié ou qui parlait d’elle. J’ai donc voulu l’écrire pour expliquer aux gens d’où je viens, pourquoi ce nom, pourquoi ma mère… Même si cette  histoire a été écrite plus tard que les autres morceaux, elle représente bien l’album. Les retours du public sont très positifs, les textes peuvent parler à beaucoup de monde. En plus, comme je gère moi-même mes comptes sur les réseaux sociaux, je lis les réactions des gens qui me suivent. J’essaie toujours de répondre. Quand je n’ai pas le temps d’écrire un long message, je laisse un petit smiley, c’est important de garder ce contact direct.

 

« Participer à un télé-crochet, ce n’était pas fait pour moi »

Tu seras en concert samedi 30 mai à La Cigale. Comment tu te sens à quelques jours de l’échéance ?

Je travaille beaucoup ma voix en ce moment, je suis très perfectionniste donc dès que j’ai la voix qui déraille un peu ça me fait flipper. Il y a forcément du stress, de la pression mais le jour J, ça va le faire, je serai à fond dans l’énergie. Sur scène, je vais interpréter tous les titres de l’album et il y aura même une surprise avec un duo avec une artiste que l’on ne soupçonnerait pas mais je ne peux pas révéler son nom encore.

 

On a évoqué tout à l’heure la « Nouvelle Star ». Passer par un télé-crochet c’est quelquechose que tu aurais pu expérimenter ?

Comme je suis auteur, compositeur et interprète, c’est plus compliqué pour quelqu’un comme moi. Dans ce type d’émissions même si ce sont de beaux programmes, tu ne peux pas trop chanter tes compositions personnelles et tu interprètes les titres des autres. Je trouve que ça fait un peu « karaoké télévisé » donc ce n’est pas fait pour moi. Mais je respecte les artistes qui ont fait ce choix et à qui ça a réussi.

 

C’est bientôt la fin de notre entretien, passons tout de suite à l’Interview Hashtag. 

 

L’Interview Hashtag de Corson

 
R# David Hallyday de retour avec son groupe Mission Control : tu likes ?
C# Oui je like, j’ai écrit pour lui 4 textes et je vous conseille d’acheter l’album. C’est très rock.
 
R# « Pas là », le titre de Vianney : tu partages ?
C# Oui, je partage. Avec Vianney, on se croise souvent en promo. C’est un jeune artiste talentueux qui chante avec  beaucoup de maturité.
 
R# Entre Imagine Dragons et Skip the Use : quel groupe mets-tu en favori ?
C# Je vais être chauvin, je vais dire « Skip The Use », d’autant plus que Mat Bastard a écrit « Ces choses-là », le duo que j’ai fait avec Sophie-Tith.
 
R# Carla Bruni : tu l’ajouterais en ami ?
C# Non, pas spécialement.
 
R# Entre Louane et Marina Kaye : avec quelle jeune chanteuse ça matcherait le plus ?
C# Je dirais Marina Kaye pour l’ambiance pop internationale de son album même si j’aime beaucoup Louane qui est une fille adorable.
 
R# Tu découvres la notification « U2 vous suit désormais » : comment réagis-tu ?
C# Je n’y croirais pas mais si c’est le cas je leur envoie un message pour qu’ils me prennent en première partie de leur concert à Bercy (Rires…).
 
R# Le son que tu aurais envie de tweeter ?
C# Le dernier titre de Maroon 5 « This Summer’s Gonna Hurt ».
 
R# La dernière personne qui t’as suivi ?
C# Une fan.
 
R# La dernière personne que tu as suivie ?
C# Une fan aussi je pense. Je suis toujours les fans qui me suivent.
 
R# Qui recommanderais-tu en follow friday ?
C# Thomas Maurion, un comédien très corrosif qui me fait beaucoup rire.
 
R# Le mot ou la phrase que tu aimerais mettre en Top Tendance ?
C# Je dirais #OnEstDansLeGame. C’est le chanteur Marvin Dupré qui dit ça souvent et ça me fait rire.
 
R# Merci Corson, c’est la fin de l’interview. A bientôt.
C# C’était un plaisir Rashtag. Merci.
 

Après « Loud » et « Raise me up », le titre « SONIA » est le dernier single extrait de  « The Rainbow' », l’album de Corson toujours disponible.  Il sera en concert samedi 30 mai à la Cigale à Paris et ensuite dans toute la France. 

 Icone-Twitter_RashtagTwitter Corson

Icone-Facebook_RashtagFacebook Corson

 

 

Si vous avez aimé l’interview, n’oubliez pas de le liker, de le partager et de réagir sur Rashtag.fr.

 

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 
 
 
 
 
 
 
 

Partagez cette histoire
  • Corson Portrait - Rashtag

    Interview Corson : « Je me suis beaucoup cherché »

      #Corson #RaiseMeUp #TheRainbow #Sonia #LaCigale #Paris #SophieTith #DavidHallyday #NouvelleStar #SkipTheUse #MarinaKaye Bonjour Corson, merci de répondre aux questions de Rashtag. ...
  • Black M et Kendji Girac

    Kendji Girac et Black M nommés aux Globes de Cristal 2015

    #GlobesDeCristal #Lido #13Avril #KendjiGirac #BlackM #Louane #Calogero #JohnnyHallyday #GadElmaleh #FlorenceForesti #Indila #Zaz #Christine&TheQueens #ChristineKelly #ValérieBenaim Après les NRJ Music Awards, les ...
  • « Kiss & Love », l’album de la semaine

    #Kiss&Love #PascalObispo #LineRenaud #Sidaction #ClémentineCélarié #PatriceJaniaud #SaRaisondEtre #Jean-JacquesGoldman #Garou #EmmanuelMoire #CarlaBruni #Zaz #ElodieFrégé #YannickNoah #Zaho #NolwennLeroy   1994, Clémentine Célarié embrasse ...
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Mathieu Canaby « Je suis tombé dans la marmite de la musique »

#MathieuCanaby #MissCalifornia #DanteThomas #GaryFico #StevieWonder #MichaelJackson #MichelBerger #PriscillaBetti ...