Interviews
Cheraze - Rashtag

Interview Cheraze « On m’a promis tellement de choses »


 

#Cheraze #PrometsPasLaLune #Tefa #Tunisiano #Popstars #D8 #TheMess #Indila #TheVoice #EnoraMalagré #KendjiGirac #Zaho

Bonjour Cheraze, merci de répondre aux questions de Rashtag. Ton premier single « Promets pas la lune » vient de sortir. Est-ce que tu promets que tu diras toute la vérité et rien que la vérité pendant cet entretien ?

(Rires…) Oui Rashtag, je le promets, je dirais toute la vérité et rien que la vérité, je le jure.

 

Avant de parler de ton single, un mot sur « Popstars» : il y a 2 ans presque jour pour jour tu remportais la compétition pour intégrer le groupe The Mess. On t’a présentée comme la battante, la forte personnalité. Les images étaient-elles fidèles à ce que tu es ?

Tout à fait oui, comme quoi la télévision reflète aussi la réalité pour le coup. L’émission a été parfaitement fidèle à mon image. Même si ça fait très bizarre de se voir, je me suis reconnue dans ce que l’on a montré de moi.

 

Lors de l’émission, on a notamment vu Alexia Laroche-Joubert vous donner des conseils sur comment communiquer lors de la promo. Qu’est-ce que tu en as retenu ?

Ce que j’ai retenu des conseils d’Alexia, c’est quand elle m’a dit « C’est bien Cheraze, tu es comme une Ferrari mais attention à ne pas prendre le mur ». Comme je suis hyperactive, spontanée et extravertie, je peux parfois dire des choses avant même de les penser. En même temps je l’assume, ça fait partie de moi.

 

« Je ne retiens que du positif de l’aventure ‘Popstars’, c’était un pur kif »

Aujourd’hui, avec le recul, que retiens-tu de l’aventure « Popstars » et du groupe The Mess ?

De cette aventure, je ne retiens que du positif et de bonnes expériences : avoir la chance déjà de mettre un pied dans la musique en étant signée en maison de disque, pouvoir faire de la scène, partager des moments intenses même si parfois ça a été difficile notamment avec les critiques. Vraiment cette expérience a été un pur kif.

 

Peux-tu nous expliquer les raisons de la fin du groupe ?

Sans langue de bois, à partir du moment où Kendy avait quitté le groupe, c’était compliqué pour nous. Avec Léa et Megan, on a quand même continué à se battre dans un contexte qui devenait difficile car on n’était pas très soutenu par les médias. Au contraire, on nous a enfermé et catalogué en tant que produit marketing alors que notre ambition était juste de faire de la musique… Dès lors que la conviction et l’envie n’étaient plus là, la décision d’arrêter s’est prise assez naturellement.

 

« Au sein du groupe The Mess, j’ai gardé contact uniquement avec Léa »

 As-tu gardé contact avec les autres membres du groupe ?

J’ai gardé contact uniquement avec Léa Luciani qui d’ailleurs travaille sur son album avec la même équipe que Grand Corps Malade. Pour les autres, on n’a plus du tout de relation aujourd’hui.

 

Parlons de ton premier single « Promets pas la lune ». En référence à ce single, quelles sont les choses que l’on t’a promises depuis tes débuts dans la musique et qui ne se sont pas concrétisées ?

Oh mais tellement de choses (rires…), on m’a promis un album, des tournées, tellement de trucs si tu savais. Pour moi, une promesse est une promesse mais peu de gens ont conscience de ça dans le milieu de la musique. Cette chanson parle aussi à tous ceux à qui l’on a promis des choses en amour, en amitié ou au travail. « Promets pas la lune » est la première chanson qui a été enregistrée et écoutée par mon label, c’est un titre qui m’a donné beaucoup de force pour avancer. Ce sont ces émotions-là que j’ai voulu partagées avec le public.

 

« On m’a contactée pour ‘The Voice’ mais j’ai décliné »

Tu as travaillé avec Tefa, producteur très connu dans le milieu urbain, comment est née votre collaboration ?

Il m’a entendue sur une reprise que j’avais postée sur internet. L’idée était de faire découvrir aux gens mon univers artistique. Quand j’ai su que Tefa voulait que l’on travaille ensemble, on s’est tout de suite vu et à la première rencontre, on était d’accord pour débuter notre collaboration. A cette période, on m’avait fait pas mal de propositions notamment pour des comédies musicales, on m’a même contactée pour « The Voice ». Ma priorité étant de développer ma carrière solo, j’ai donc mis toute mon énergie sur ce projet.

 

Pour « The Voice », c’est non pour le moment ou non tout court ?

C’est non tout court, je ne ferais jamais « The Voice », j’ai préféré décliner. Je n’ai rien contre l’émission mais le principe de participer à un télé-crochet sert avant tout à décrocher un contrat avec une maison de disque pour lancer une carrière. Aujourd’hui, cette opportunité, je l’ai déjà donc il n’y a aucun intérêt à repartir sur une aventure comme celle-ci, d’ailleurs je ne me verrais pas aller jusqu’au bout pour être honnête. J’ai déjà vécu ce que j’avais à vivre au niveau de l’expérience et au gain que peut apporter un télé-crochet.

 

Musicalement pour ton premier single, on est loin de la pop urbaine dans laquelle on t’a découverte avec « The Mess », c’est la direction dans laquelle tu vas aller pour ton premier album ?

Pour mon album, le fil rouge sera avant tout les beaux textes et la variété française. J’avais envie de revenir aux sources de ces artistes qui m’ont inspirée comme Edith Piaf, Jacques Brel ou Dalida. Il y aura de très belles mélodies tout en n’oubliant pas la musique urbaine que j’aime beaucoup. D’ailleurs sur le deuxième single, je vais chanter et rapper !

 

« Je ne m’inspire pas de ce que fait Indila »

 Tu t’attendais à rapper sur ton album ?

Honnêtement non, je ne m’y attendais pas mais la chanson s’y prête parfaitement car elle est assez atypique. En réalité, j’ai des goûts très éclectiques, je peux écouter aussi bien Nina Simone que Lacrim donc je suis prête à mélanger les influences et les styles à partir du moment où ça apporte quelquechose.

 

Les médias évoquent beaucoup les similitudes entre Indila et toi. Qu’est-ce que cela t’inspire ?

« Promets pas la lune » est un titre qui a été écrit il y a 3 ans, c’est important de le savoir. Dans l’album, c’est la seule chanson qui peut éventuellement faire un peu penser à Indila de part ses mélodies et ses envolés. C’est une grande artiste que je respecte mais je ne m’inspire pas de ce qu’elle fait. Tu sais, on a comparé Indila à Najoua Belyzel, moi on me compare à Indila, ainsi va la vie. Les influences musicales se mélangent et traversent le temps, ce n’est pas pour autant que l’on fait la même chose… En écoutant les prochains titres qui arrivent, je suis convaincue que les gens pourront constater que nous ne sommes pas dans le même registre du tout.

 

On te retrouve également sur l’album « Touche pas à ma zik » sur le titre « La pluie et le beau temps » en featuring avec Sofiane. Tu es plutôt pluie ou beau temps en ce moment ?

Les deux, il y a un temps pour tout. J’ai vu dans ma vie des belles choses comme des mauvaises choses, on ne garde que le meilleur et c’est pour ça que cette chanson est positive et dansante.

 

« Enora Malagré a été très mauvaise, elle s’est acharnée »

En dehors de ce titre-là, quelle est ta chanson préférée de la compilation ?

Franchement, je les aime toutes mais je dirais la chanson « Marrakech Saint Tropez » de L’Algérino en featuring avec un artiste roumain qui a une voix magnifique. Et puis j’adore aussi le titre « Happy Hour » de Tara Mac Donald qui est une chanson country très dansante. C’est une grande artiste je trouve.

 

L’album « Touche pas à ma zik » est produit par Cyril Hanouna, tu en as profité pour te réconcilier avec Enora Malagré ?

Non pas du tout, je n’ai pas envie de me réconcilier avec elle. Lorsque l’on a participé à l’émission « Touche pas à mon poste » à l’époque de Popstars, Enora Malagré a été très mauvaise avec nous. Qu’elle soit désagréable avec nous sur le plateau, je suis prête à comprendre que ce soit le but du jeu mais en dehors du plateau quand on est en off, je ne sais pas pourquoi elle s’est autant acharnée. Par exemple, lorsque notre clip a été diffusé dans l’émission, elle disait au public « N’écoutez pas cette merde ». Même avant l’enregistrement, elle nous a snobées en ne disant même pas bonjour. J’ai trouvé que c’était vraiment trop. A un moment donné, nous ne sommes que des êtres humains et elle a été très dure.

 

Peut-être un duo sur ton album pour enterrer la hache de guerre ?

Encore faut-il qu’elle sache chanter, c’est un métier…

 

Et bien le message est passé. Tout de suite, place à l’Interview Hashtag.

 

L’Interview Hashtag de Cheraze

R# Kanye West, homme le plus stylé selon le magazine GQ : tu partages ou non ?
C# Oui, je partage, il est vraiment stylé.
 
R# « Andalouse » de Kendji Girac sacrée chanson de l’année sur TF1 : tu likes ou non ?
C# Oui, je like, c’est un mec que j’ai rencontré et qui est vraiment formidable. Il a beaucoup de talent et on avait besoin de sa musique, je suis du sud de la France et j’adore les sonorités espagnoles.
 
R# Le dernier clip de Rihanna « Bitch Better Have My Money » : tu retweetes ou non ?
C# Non, je ne retweete pas, je ne pense pas que l’on ait besoin d’aller aussi loin dans le trash pour plaire… C’est dommage pour l’image qu’elle donne aux jeunes filles.
 
R# Entre « Sans rancune » de Sindy et « Sous ma peau » de Megan, quel titre mets-tu en favori ?
C# Je dirais « Sans rancune » parce que le son est très efficace.
 
R# Patrick Fiori va prochainement sortir un album de chansons corses, quel commentaire t’inspire ce statut ?
C# J’aime beaucoup Patrick Fiori, je l’ai déjà vu en concert et il a beaucoup de talent.
 
R# Entre Cris Cab et Kevin Lytlle, qui ajouterais-tu en ami ?
C# Plutôt Cris Cab, il me touche beaucoup avec sa voix qui groove.
 
R# Entre Zaho et La Fouine, avec qui ça matcherait le plus pour un duo ?
C# Je dirais Zaho car elle a un sublime timbre de voix et une plume que je trouve tout simplement magnifique. On a eu l’occasion de travailler avec elle en studio à l’époque de The Mess, c’est une fille vraiment formidable.
 
R# Quel est le dernier son que tu as liké ?
C# La chanson « Goodbye » de Feder.
 
R# La dernière personne que tu as suivie ?
C# J’ai suivi mais je me suis vite désabonnée. C’est un mec qui s’appelle Le Masculiste, il publie des billets humoristes mais c’est très misogyne. Il a succès fou sur les réseaux sociaux. Etant une femme, je ne pouvais pas continuer à le suivre.
 
R# La dernière personne qui t’a suivie ?
C# C’est un fan qui s’appelle Ludovic.
 
R# Le hashtag de fin que tu aimerais partager ?
C#  Ce serait #Peace comme « peace and love » sans oublier #SummerCheraze qui sera le nom de ma saga de l’été qui arrive sur les réseaux sociaux prochainement.
 
R# Merci Cheraze, c’est la fin de l’interview.
C# Merci Rashtag, j’ai passé un super moment.
 

Le premier single de Cheraze « Promets pas la lune » est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement en attendant son album prévu à la rentrée. Elle est également présente sur la compilation « Touche pas à ma zik » avec le titre « La pluie et le beau temps » en featuring avec Sofiane. Vous la découvrirez prochainement avec sa saga de l’été #SummerCheraze. Pour suivre son actualité sur les réseaux sociaux :

 Icone-Twitter_RashtagTwitter Cheraze

Icone-Facebook_RashtagFacebook Cheraze

 

 

Interview réalisée avec l’aide de l’agence Multimediaxe.

 

Si vous avez aimé l’interview, n’oubliez pas de le liker, de le partager et de réagir sur Rashtag.fr.

 

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 
 
 
 
 
 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

1 Commentaire


  1. casquette new era pas cher

    10 janvier 2017 à 23 h 42 min

    Merci pour cet article

    Répondre

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Aïda Touihri « Je prépare un recueil des blagues de Roselyne Bachelot »

#AïdaTouihri #LeGrand8 #LaurenceFerrari #RoselyneBachelot #HapsatouSy #ElisabethBost #CitéGagnant #LCP ...