Interviews
BRUNO MORENNO SINGLE MARCHER TOUT DROIT

Interview Bruno Moreno : « Le plus important, c’est de marcher tout droit »


#BrunoMoreno #MarcherToutDroit #TheVoice #FlorentPagny #StaceyKing #JonAli #Musique #DavyAnders #NicoArcanes #JeanJacquesGoldman #Tal #Zazie #KendjiGirac

 

Avant de parler de ton premier single « Marcher tout droit » sorti ce lundi, peux-tu nous expliquer comment tu es arrivé dans l’aventure « The Voice » ? 

Début 2013, j’ai commencé à faire des reprises de titres et à les publier sur internet : « Impossible » de Shontelle, « Sur ma peau » de Louis Delort ou encore des chansons de Jacques Brel et des One Direction. Suite à cela, Bruno Berberes, le directeur de casting de « The Voice », est venu vers moi en me proposant de participer au casting. Je ne te cache pas qu’à l’époque je ne connaissais pas ce grand monsieur pourtant très réputé dans le métier. Quant à l’émission, j’en avais entendu parler mais je ne l’avais jamais regardé. Après une séance de rattrapage où je me suis renseigné sur le programme, les coachs et les participants, je me suis lancé en partant du principe que si un professionnel comme Bruno venait vers moi, c’était que j’avais quelquechose d’intéressant à proposer.

 

Ce que tu as proposé en tout cas a plu à Florent Pagny qui s’est retourné et qui te voulait dans son équipe. Avais-tu préparé tes choix en fonction de la réaction des coachs ? 

Avant l’audition on se prépare, on se fait des films sauf que pendant deux jours on passe son temps à répondre à des interviews ou à faire des photos donc quand arrive le jour J et que tu te retrouves sur le plateau avec les fauteuils en face de toi et bien tu ne penses plus à rien, tu ne sais plus. (Rires…) Florent Pagny se retourne très rapidement et j’ai eu beaucoup de chance car avec le stress, j’avais le sentiment que ma prestation n’était pas au top.

 

Florent Pagny, quel type de coach c’était ? 

Un super coach, un vrai pro ! Et en plus, ce que les gens ne savent pas forcément c’est qu’il était secondé par Angie, que j’embrasse au passage, qui complétait bien les conseils de Florent. On va dire que Florent était surtout axé sur les choix de chanson, la direction artistique, l’interprétation. Angie nous aidait beaucoup au niveau vocal pour bien gérer sa voix, sa justesse, etc… Donc avec tous les deux vraiment, c’était un parfait duo. Florent savait où je voulais aller et moi je savais qu’il me comprenait, c’était le plus important pour avancer ensemble.

 

« Avec Mika, on ne s’est pas compris »

Tu as été éliminé lors du premier prime. Ton interprétation de « Alors on danse » de Stromae t’a d’ailleurs valu des critiques de la part de Jenifer qui trouvait que tu ne gérais pas ton énergie et de Mika qui ne t’a pas trouvé sincère. Comme tu n’as pas eu l’occasion de leur répondre sur le plateau, qu’aurais-tu envie de leur dire ? 

J’ai parfaitement compris la remarque de Jenifer quand elle m’a incité notamment à davantage canaliser mon énergie. Après pour Mika, me dire que je n’étais pas sincère, je ne l’ai pas compris ou plutôt on va dire que l’on ne s’est pas compris. Malheureusement, j’aurai aimé en parler avec lui après l’émission mais il se trouve que dans « The Voice » les coachs sont principalement avec les talents de leur équipe et c’est normal.

 

Après ton élimination, avais-tu des favoris au sein des talents restants ? 

J’étais à fond derrière Kendji, Maximilien, Stacey King entre autres. Et en dehors de cela, je me suis lié d’amitié avec pas mal de monde, il faut reconnaitre qu’humainement, c’est une superbe aventure. Même aujourd’hui, je suis toujours en contact avec Kendji, avec qui je viens d’échanger des textos, avec Gwendal Marimoutou ou Juliette Moraine. Surtout qu’il n’y avait vraiment pas de compétition entre nous : chacun faisait sa prestation, jouait sa carte et après on se faisait des câlins ! (Rires…).

 

« Entrer dans le Top 5, c’était dingue »

Parlons maintenant de ton premier single, qui est entré dans le Top 5 « Variété française » sur Amazon. Qu’as-tu ressenti devant un tel succès ? 

Pour moi c’était dingue ! J’étais tellement content de partager ce titre avec les personnes qui me suivent. On a beaucoup travaillé avec Davy Anders, mon manager et co-compositeur, et Nico Arcanes, mon co-auteur, pour ce titre que l’on a choisi  parmi beaucoup de chansons. Le jour où il est sorti, c’était vraiment fou pour moi : l’engouement des gens et surtout le fait de recevoir des messages du type « J’ai adoré ce passage » ou « Cette partie de la chanson me parle beaucoup ». Etre dans le Top 5 et me retrouver au milieu de Kendji, Florent Pagny et Calogero, c’était assez incroyable et je suis vraiment heureux que le titre plaise.

 

Comment as-tu travaillé sur la création de ce titre ? 

Dans la « Anders Family », on bosse comment ? (Rires…) Alors c’est simple pour « Marcher tout droit », j’avais un thème qui me tenait à coeur et je l’ai proposé à Nico Arcanes, mon co-auteur et ami. Avec lui, on a travaillé sur l’écriture de la chanson et une fois que l’on avait les textes, on a imaginé avec Davy Anders la structure, la musique, les arrangements. Et pour finir, on travaillé la dernière partie tous les trois pour finaliser le titre avant de le proposer au producteur.

 

Tu dis « Marcher tout droit, trouver la voie, marcher comme toi ». On se pose la question de savoir comme qui tu souhaites marcher ? 

En fait, je m’adresse à tout le monde et c’est pour cela que l’on peut tous s’identifier aux paroles. Je parle, tu sais, de ces personnes qui avancent sans se poser de questions, celles qui sont heureuses sans trop se prendre la tête. A travers les textes, je me dis que je les envie et que j’aimerais marcher tout droit sans m’arrêter sur tel ou tel chose qui me fait réfléchir, cogiter et penser : le plus important c’est d’avancer.

 

D’autres titres avant le tien ont évoqué le fait de « marcher » notamment Jean-Jacques Goldman avec « Je marche seul » ou Tal avec « Marcher au soleil ». De quel titre te sens-tu le plus proche ? 

C’est un peu un mix des deux à vrai dire. Je me rapproche musicalement de la pop actuelle que fait une artiste comme Tal tout en ayant envie de défendre des histoires fortes comme le fait Jean-Jacques Goldman. Le fait de proposer des titres qui inspirent les gens ou qui donnent même des déclics dans la vie comme le fait Jean-Jacques Goldman à travers ses textes, c’est pour moi primordial. Quant à la chanteuse Tal, elle assure au niveau musique pop urbaine, elle « kick grave » !

 

Et bien on a hâte de découvrir encore plus ton univers artistique et on te suivra avec attention. Avant de finir, c’est le moment de l’Interview Hashtag ! 

 

IMG_2053

L’Interview Hashtag de Bruno Moreno 

 

R# Le lancement de la comédie musicale « La Légende du Roi Arthur » en septembre prochain : tu retweetes ou pas ? 

BM# Je retweete oui. J’irai même la voir avec plaisir.

 

R# Louane Emera : tu la pokes ou pas ?

BM# Je poke, je like, je tweete, je fais tout. Elle a beaucoup de talent et elle n’a que 18 ans !

 

R# La prestation de Katy Perry lors du Super Bowl : tu partages ou pas ?

BM# Je ne l’ai pas vu mais à mon avis ça devait être sympa.

 

R# « Kendji Girac, grand oublié des Victoires de La Musique » : tu commentes en disant quoi ?

BM# Je dirai « Hey, le jury on est en 2015, vous savez ? » même si je sais que Kendji n’a pas besoin d’eux pour vendre des disques et avoir son public.

 

R# Véronique Genest : tu l’ajoutes en ami ?

BM# Pourquoi pas oui.

 

R# Entre Zazie et Jenifer : quel coach de « The Voice » mettrais-tu en favori ?

BM# ZAZIE ! Elle « pèse », elle est au-dessus de tout. Pour moi, elle est du niveau de Brel, Brassens, Goldman,…

 

R# Entre Stacey King et Jon Ali : avec qui ça matche le plus ?

BM# Oh non, là c’est trop dur. Je m’entends très bien avec les deux… Impossible de choisir, joker !

 

R# La question follower de Didier Grizard qui te demande : « A quand l’album ? »

BM# Et bien Didier, laisse moi le temps de sortir un ou deux titres et l’album arrivera quand il faudra. J’ai assez de chansons pour faire même deux albums ! (Rires…)

 

R# La dernière personne que tu as suivie ?

BM# Sharon Laloum, l’un des talents de cette saison. Pour moi, c’est une potentielle gagnante après sa prestation lors des auditions à l’aveugle.

 

R# La dernière personne qui t’a suivi ?

BM# Baptiste Giabiconi. J’ai trouvé ça cool.

 

R# Quelle personne recommanderais-tu en Follow Friday ? 

BM# Si je peux en choisir deux : Nico Arcanes, mon co-auteur, et Davy Anders, mon manager et co-compositeur.

 

R# S’il fallait placer un mot ou une phrase en Top Tendance ?

BM# Un seul moi je dirai #déclics.

 

R# C’est la fin de l’interview Bruno, que peut-on te souhaiter pour les prochains mois ?

BM# Beaucoup de scènes pour aller à la rencontre du public, ce serait parfait.

 

R# Merci beaucoup ! 

BM# Merci à toi Rashtag. A bientôt.

 

BRUNO MORENNO SINGLE MARCHER TOUT DROIT

Le 1er single de Bruno Moreno « Marcher tout droit » est sorti lundi 2 février, il est disponible sur tous les sites de téléchargement. Vous pouvez retrouver l’actualité de Bruno sur les réseaux sociaux :

Icone-Twitter_Rashtag twitter.com/BrunoMorenoOff

Icone-Facebook_Rashtag facebook.com/brunomorenoofficiel

 
 
 
 
 
 
 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Mathieu Canaby « Je suis tombé dans la marmite de la musique »

#MathieuCanaby #MissCalifornia #DanteThomas #GaryFico #StevieWonder #MichaelJackson #MichelBerger #PriscillaBetti ...