Interviews
Boris Ehrgott dans le Bachelor sur NT1

Boris Ehrgott « Linda et Marco étaient faits pour être ensemble »

#BorisEhrgott #LeBachelor #GianMarco #NT1 #Linda #Shirley #Direct8 #AmourFood #CarolineIthurbide #LesMaternelles

Salut Boris. Depuis le 29 février, tu animes le « Bachelor » sur NT1. Si tu avais été célibataire, tu aurais pu participer à une émission comme celle-ci ?

J’aurais pu être tenté parce que le « Bachelor » c’est tout ce qu’il y a de plus beau réuni dans un seul programme : de très jolies jeunes femmes avec beaucoup de personnalité mais aussi les plus belles destinations dans les meilleures conditions. Quand on est célibataire, c’est dommage de se priver de tout ça. Aujourd’hui, on rencontre sa femme au boulot, on rencontre sa femme en vacances ou sur un terrain de tennis, pourquoi pas à la télévision ?

Le « Bachelor » avait connu plusieurs années sur M6 puis sur NT1. Quand on t’a proposé d’animer l’émission, tu as dit oui tout de suite ?

Je n’avais pas frappé à la porte de la production puisque ce n’est pas l’univers dans lequel j’évolue habituellement. Après ma formation dans l’histoire et en sciences politiques, mon expérience a davantage été dans l’infotainment que dans un programme comme celui-ci. Ils cherchaient un animateur avec un profil de journaliste qui ait de l’expérience et de la maturité. Il fallait qu’il puisse également avoir une complicité avec le Bachelor. Après avoir réfléchi, je me suis dit que c’était pour moi l’occasion de travailler avec TF1 Production qui fabrique ce beau programme, j’y ai rencontré des gens exceptionnels tant par leur professionnalisme que par leur humanité.

Maintenant que Marco a fini son année de Bachelor, tu lui mettrais quoi sur son bulletin scolaire ?

Je lui dirais que c’est un type d’une intelligence assez unique. En plus de savoir utiliser ses neurones, il a une grande intelligence humaine. C’est un garçon très agréable dans le travail qui n’est jamais fatigué même si les tournages peuvent être parfois épuisants. Il a un charme fou et il est très drôle en plus.

« Avec Marco, on est toujours en contact »

Quelles relations as-tu eu avec lui pendant le tournage ?

Je n’étais jamais bien loin de lui mais il était très occupé sur les tournages donc il nous arrivait de seulement nous croiser. On se retrouvait évidemment dans les moments d’interview mais aussi en off puisqu’on passait du temps ensemble autour d’un café, d’un diner ou même à la piscine. Il y a une vraie relation de camarade qui s’est créée à tel point qu’on est toujours en contact encore aujourd’hui et qu’on s’appelle régulièrement. Marco est devenu un copain.

Qu’as-tu pensé de son choix final ?

J’aimais beaucoup Linda comme beaucoup de téléspectateurs. Elle a un côté « girl next door » qui plait de par sa simplicité et son naturel. Même si elle a beaucoup de charme, elle ne s’en rend pas compte et du coup elle n’en joue pas. C’est une fille drôle et facile à vivre, Marco a fait le bon choix : ils étaient faits pour être ensemble.

Sa fameuse phrase adressée à Shirley qui a buzzé « J’aime tout chez toi mais je ne t’aime pas » : c’était pas un peu too much ?

Il y a probablement eu une maladresse de langage puisqu’il faut rappeler que notre Bachelor est italien quand même donc il formule les choses avec la spontanéité qui lui est propre. Avec Shirley, il y a eu une vraie complicité, ils ont vécu une aventure intense. Même si elle lui plaisait physiquement et mentalement, il a dû faire un choix et sa relation avec Linda était une évidence.

Boris Ehrgott dans le Bachelor sur NT1

Les critiques sur le côté télé-réalité dans laquelle de nombreuses femmes sont en compétition pour séduire un homme, tu les trouves recevables ?

Toutes les critiques sont recevables. C’est avant tout une émission de divertissement dans laquelle on est là pour apporter un peu de bonheur aux gens. Je pense qu’il y a plusieurs formes de télé-réalité : du trash, du moins trash et de la romance comme « L’Amour est dans le pré » ou le « Bachelor ». A la fois dans la manière de fabriquer l’émission que dans le fond, on est loin des télé-réalités sensationnelles.

« Je ne me suis pas fait draguer pendant le tournage »

Il paraît que tu as plu à certaines prétendantes, tu t’es fait draguer lors du tournage ?

Dans cette émission, je ne suis pas là pour me mettre en avant. Je dois savoir m’effacer devant le Bachelor, qui est la véritable star du programme. Mon rôle est d’être le trait d’union entre les téléspectateurs et ce qu’il se passe dans l’émission. Même si certaines auraient pu être séduites, je ne me suis pas fait draguer pour la simple et bonne raison que tout le monde était au courant de mon statut marital et du couple que je forme avec Caroline Ithurbide.

Cette saison a réuni 465 000 téléspectateurs en moyenne, la chaîne est satisfaite des audiences ? 

Aujourd’hui, il y a très peu de choses qui cartonnent à la télévision : le « Bachelor » est une marque qui existe depuis longtemps. Aux Etats-Unis, le programme est diffusé depuis 13 ans. On aurait aimé faire 500 000 téléspectateurs et finir à 1 million. Sur les cibles visées et sur la télévision de rattrapage, on est bon. Pour l’instant, la décision n’a pas été prise pour une nouvelle saison. Si on me l’a propose, je dirais oui en tout cas car c’était une expérience incroyable.

Est-ce que tu as d’autres projets avec NT1 ?

Cette première expérience avec la chaîne s’est super bien passée, elle m’a permis de faire des rencontres formidables. Si NT1 souhaite faire appel à moi pour de nouveaux projets, je serais évidemment heureux de les étudier et de voir ce que l’on peut faire ensemble. Les équipes avec lesquelles j’ai travaillées ont été humainement et professionnellement au top. J’aurais tort dire non pour renouveler cette expérience que ce soit pour le « Bachelor » ou pour un autre programme.

« Un talk show, ça me plairait bien » 

Tu as fait partie des premiers animateurs de Direct 8 comme Caroline Ithurbide, Laurie Cholewa ou encore Thomas Sotto. Qu’est-ce qui t’a le plus marqué pendant cette époque ?

Le 1er avril 2005, avec Caroline, on était les premiers visages à l’antenne de Direct 8 avec une Matinale que l’on a présentée pendant plusieurs années. Au début, c’était un sacré challenge parce qu’on avait 2 heures d’émission avec très peu d’images et pas de publicité. Très vite, on a lancé l’émission « 88 Minutes » qui était le plus gros programme de la chaîne dans laquelle on a reçu plus de 700 invités. Pendant 3 ans, on s’est beaucoup amusé et c’était un plaisir de vivre cette belle aventure sur Direct 8.

En plus de tes activités d’animateur, tu es également producteur via ta société Mister G : ce serait quoi l’émission idéale que tu aimerais produire ?

Mon rêve, je l’ai réalisé avec « 88 Minutes ». Mon ADN, c’est le talk show à l’américaine, les rencontres, j’aime ça. Je pense qu’on a beaucoup de choses à importer dans la manière dont on fabrique ce type d’émission aux Etats-Unis autant au niveau de l’écriture que du ton. L’idéal serait de faire un beau talk show avec du fond et de l’humeur en y mettant les moyens.

Boris Ehrgott dans le Bachelor sur NT1

L’Interview Hashtag de Boris Ehrgott

R# : Entre « L’amour est dans le pré » et « Les Princes de l’Amour » : quelle émission tu aurais envie de partager ?
BE : « L’Amour Food » avec Caroline Ithurbide parce que je crois beaucoup dans ce format et j’aime beaucoup l’animatrice ! (Rires)

R# : Grégory Ascher t’ajoute en ami, tu acceptes ?
BE : Oui évidemment, on ne se connaît pas vraiment mais avec plaisir.

R# : A part le « Bachelor », si tu devais retweeter une émission du groupe TF1 ?
BE : J’ai adoré « L’Hebdo Show ». Arthur est notre maître à tous, il n’a plus rien à prouver à personne.

R# : On te contacte pour animer « Les Maternelles » sur France 5 : tu likes ou tu nextes ?
BE : Ce serait une super idée, je like ! J’aime beaucoup cette émission en plus.

R# : Avec quelle animatrice ou animateur, aimerais-tu partager une émission ?
BE : Ma femme, l’unique Caroline Ithurbide. On l’a déjà fait et on aimerait le refaire parce que sur un plateau, on est très complémentaires.

R# : Quand Cyril Hanouna explique sur TPMP : « Le présentateur, il interview le Bachelor, on a l’impression qu’il est entrain d’interviewer François Hollande. Il est à fond le gars ! », quel commentaire ça t’inspire ?
BE : C’est une déformation professionnelle. Que j’interviewe ma concierge, le Bachelor ou François Hollande, je le fais de la même façon. Avec Cyril, on se connaît donc je ne me suis pas privé pour lui dire. (Rires)

R# : Le mot que tu mettrais en hashtag ?
BE : Tout simplement #Merci.

Boris Ehrgott dans le Bachelor sur NT1

« Bachelor, Le Gentleman Célibataire » sur NT1 lundi 9 mai à 20h50 avec le prime spécial « Les filles nous disent tout » avec Marco et les femmes de l’aventure. Une émission animée par Boris Ehrgott.  

Boris Ehrgott & Rachid Jelti

 

Pour suivre Boris Ehrgott sur les réseaux sociaux :

facebook-logo-bouton twitter-logo-bouton

  • Avez-vous aimé découvrir Boris Ehrgott dans Le Bachelor sur NT1 ?
  • Dans quel type d’émissions aimeriez-vous le voir ?

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager !
Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

CONCOURS : Gagnez « Chanter pour rêver », l’album des New Poppys

Concours sur Rashtag ! ON VOUS OFFRE   1 album ...