Interviews
Photo Aurélien Giorgino Portrait

Interview Aurélien Giorgino : « Mister France, c’est un bon tremplin vers la mode »

#AurélienGiorgino #MisterFrance #Mannequinat #Concours #ClaraMorgane #BaptisteGiabiconi #JeanPaulGaultier #KarlLagerfeld #PierreNiney #Photo 

Bonjour Aurélien, merci de nous accorder cet entretien pour Rashtag. Tu as été élu Mister France 2015 le 13 janvier dernier à Paris. Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’inscrire au concours ? 

Ce qui m’a donné envie de m’inscrire, c’était d’abord l’idée de défendre mon projet. Le concours cette année reposait sur une règle simple : chaque candidat devait proposer quelquechose vers lequel il voulait se diriger professionnellement. En ce qui me concerne, cela faisait quelques mois que je m’étais lancé dans le mannequinat. A cette occasion, j’ai travaillé activement sur mon book, j’ai collaboré avec plusieurs photographes à Nantes, Paris et Bordeaux ce qui m’a permis d’apprendre le métier et d’intégrer ma première agence en décembre dernier. Tout est allé très vite ensuite. Pour moi, le concours Mister France est un tremplin pour m’ouvrir des portes dans le milieu de la mode.

 
Comment s’est passée la sélection pour passer des 200 candidats aux 10 finalistes ?

Je vais être franc avec toi, je ne rêvais pas forcément de devenir Mister France étant plus jeune (Rires…) donc je me suis présenté le jour du casting sans vraiment me préparer : pas coiffé, mal rasé, le plus naturellement possible. Le 23 décembre, on m’a rappelé pour me dire que je faisais partie des finalistes. J’étais très content sauf qu’on entrait dans la phase où il fallait mobiliser les réseaux sociaux pour avoir le plus de votes possible. Allez dire aux gens « Votez pour moi », ce n’est pas quelquechose qui me mettais très à l’aise donc au départ je n’ai pas fait grand chose. Puis Noël est passé, je me suis dit « Bon, c’est un concours, il faut y aller maintenant ! ». J’ai créé ma page Facebook, j’ai mobilisé du monde autour de moi et je me suis retrouvé dans les dix finalistes.

 

« L’élection de Mister France, ce n’est pas un concours de chippendales »

En janvier dernier, vous n’étiez plus que dix à concourir. Peux-tu nous expliquer comment s’est passée la finale à Paris ? Y avait-il des tenues régionales et des maillots de bain ? 

La finale c’était pas mal de pression. On a passé quatre jours à répéter le contenu puisqu’il s’agissait d’un véritable spectacle et non pas d’un simple défilé. Le show était mis en scène par Stéphan Druet, qui est quelqu’un qui vient du théâtre d’ailleurs, et c’était animé par Sébastian Galeota. Pour ma prestation, j’ai proposé deux mini-scènes de théâtre. Dans un premier temps,  je suis arrivé sur une musique du type Charly Chaplin en jouant un garçon timide qui voulait offrir des roses à des animaux empaillés. Etonnant non ? (Rires…) Dans un second temps, je suis apparu sur une musique latino avec six roses que j’ai offertes au jury et au public. Pour répondre à ton autre question concernant les tenues, il n’y a pas eu de défilé en maillot de bain, ni de costume régional, ce n’était pas la volonté de l’organisatrice Sophie-Charlotte Orlowska qui voulait quelquechose de simple et d’élégant. Ce n’était ni un défilé, ni un concours de chippendales.

 

Suite à ton titre, tu participes à des émissions de télévision, tu réponds à des interviews : comment gères-tu cette soudaine notoriété ?

Et bien ça se passe très bien. Les médias, c’est un univers très intéressant. J’avais déjà été dans le public de certaines émissions de télévision il y a quelques temps donc ça ne me faisait pas peur. La différence cette fois est qu’il faut répondre à des questions. Le premier passage est un peu plus complexe à gérer peut-être mais après on s’y fait vite. A vrai dire, j’aimerais que le titre de Mister France soit encore plus médiatisé même. Aller dans les médias, porter la voix du concours, véhiculer des valeurs qui sont les miennes, je trouve que c’est plutôt une chance et une belle opportunité. Le tout est d’être naturel et je m’efforce de le rester.

 

« Je serai présent au Salon de l’agriculture et au Gala de lutte contre la Drépanocytose » 

Peux-tu nous en dire davantage sur ton programme des prochaines semaines et des prochains mois dans le cadre de ton titre ?

Les choses se font au fur et à mesure mais il y a des choses déjà calées. La préparation du concours de l’année prochaine va me prendre du temps par exemple. Je vais donc me rendre disponible pour cela les prochains mois. Je vais aller en région à la rencontre du public également. Au niveau des prochaines manifestations, je serai ce samedi au Salon de l’agriculture à Paris avec je l’espère pour la première fois mon écharpe, car comme elle a disparu le soir de l’élection je ne l’ai jamais portée encore (Rires…). Le vendredi 27 mars, je serai présent au Gala de lutte contre la Drépanocytose pour soutenir l’A.P.I.P.D. (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose).

 

Clara Morgane était la présidente du jury, c’était une bonne présidente ? Elle t’a dit si elle avait voté pour toi ?

Je crois qu’elle a voté pour moi oui. Clara est restée vraiment dans son rôle de présidente du jury pour ne pas se laisser influencer par chaque candidat. Elle ne voulait pas fausser son objectivité. Elle est très professionnelle.

 
Tu es mannequin depuis six mois, comment vois-tu ton avenir dans le métier ? 

Pour le moment, je travaille surtout pour des publicités notamment dans le prêt-à-porter. Par la suite, j’aimerais pouvoir me diversifier et faire des défilés. Il faut voir comment les choses vont avancer par la suite. Etant très nouveau dans ce milieu, ma volonté c’est d’abord de travailler, de m’inscrire dans la durée et intelligemment dans ce milieu. Aujourd’hui, je passe des castings, je fais des photos, je me lance dans de nouveaux projets, j’avance et c’est le plus important pour moi.

 

« Baptiste Giabiconi est une référence avec son parcours »

On a eu en France Baptiste Giabiconi, un ex-mannequin devenu chanteur, c’est quelquechose que tu pourrais faire ?

Alors, je pourrais te chanter un truc là tout de suite, tu verras mes talents de chanteur (Rires…) Je suis un très mauvais chanteur donc la musique, ce ne sera pas pour demain ni même pour après-demain (Rires…). Baptiste Giabiconi de part son parcours est une référence, il a fait beaucoup de choses dans le mannequinat. En ce qui me concerne, j’ai eu l’occasion de faire du théâtre, j’étais au conservatoire d’art dramatique donc j’aimerais plus tard me tourner vers le cinéma et dans ce cas-là je suis conscient que je repartirais de zéro dans ce nouveau milieu. 

 

Si l’on te propose un remake français de « 50 nuances de gray », est-ce que tu accepterais ? 

C’est drôle, on m’a récemment dit que je ressemblais à l’acteur principal. En fait, je crois que je vais devenir célèbre en devenant son sosie (Rires…)

 

On suivra ton actualité dans la mode et tes prochains mois de Mister France, en attendant je te propose de passer à l’Interview Hashtag.

 

 

L’Interview Hashtag d’Aurélien Giorgino (Mister France 2015)

R# La comédie musicale « Les 3 Mousquetaires » annoncée pour 2016 avec Brahim Zaibat : tu retweetes ?

AG# Oui, je retweete. Je ne suis pas un grand adepte des comédies musicales mais pourquoi pas.

 

R# D8 lance prochainement « Projet Fashion », une émission pour trouver le créateur de demain : tu likes ou pas ?

AG# Oui, je like, je trouve le concept sympa.

 

R# Pierre Niney, César du Meilleure Acteur pour le film « Yves Saint-Laurent » : tu partages ?

AG# J’ai vu le film et je partage l’information oui. Il est fabuleux dans son rôle.

 

R# Entre l’élection de « Miss France » et l’élection de « Miss Prestige Nationale » : quelle élection mets-tu en favorite ?

AG# Je dirais le concours « Miss France ».

 

R# Entre Jean-Paul Gauthier et Karl Lagerfeld : avec quel créateur cela matcherait le plus ?

AG# C’est une très bonne question. Je suis très admiratif du travail des deux donc je pense que cela se ferait vraiment au feeling.

 

R# L’animateur Mathieu Delormeau : tu l’ajoutes en ami ?

AG# Je l’ai déjà en ami.

 

R# Zahia : tu la pokes ?

AG# Non, je ne poke pas trop sur Facebook moi.

 

R# Astérix & Obélix reviennent en librairie en octobre 2015 : quel commentaire mets tu à ce statut ?

AG# Ravi car ça a marqué mon enfance.

 

R# Quelle est la dernière musique que tu as eu envie de télécharger ?

AG# Le titre « Dangerous » de David Guetta.

 

R# Question follower de Chloé Clowe : « Quels sont tes avantages au quotidien avec ton titre de Mister France ? »

AG# Cela m’a ouvert des portes sur des agences de mannequin ou sur des castings. J’ai gagné une croisière pour deux personnes avec MCS Croisières et une ceinture Slendertone donc au quotidien je fais mes abdos grâce à Mister France (Rires….). On m’a également offert une trottinette électrique, que je n’ai pas encore beaucoup utilisée, et un costume Camilliano.

 

R# La dernière personne que tu as suivie ?

AG# C’est Rashtag, je crois.

 

R# La dernière personne qui t’a suivi ?

AG# L’animateur Laurent Ruquier.

 

R# Le mot ou la phrase que tu aimerais placer en top tendance ?

AG# Ce serait #quiprouvetropneprouverien.

 

R# Où est-ce que tu te vois dans dix ans ?

AG#Je me vois accompli dans mes projets professionnels et personnels. Mais pourquoi pas aussi créer une marque car j’ai toujours gardé une âme de businessman suite à mon précédent métier.

 

R# Merci Aurélien, on te souhaite un année pleine de succès avec ton titre de Mister France

AG# Merci beaucoup Rashtag. A bientôt.

 

 

Aurélien Giorgino, Mister France 2015, sera au Salon de l’agriculture samedi 28 février et  au Gala de charité de lutte contre la Drépanocytose (organisé par l’A.P.I.P.D.) vendredi 27 mars à Saint-Mandé. Vous pouvez suivre son actualité sur les réseaux sociaux : 

Icone-Twitter_Rashtag twitter.com/aurliengiorgino

Icone-Facebook_Rashtag facebook.com/aurelienGiorginoMisterfrance2015

Que pensez-vous de Mister France 2015 ? Auriez-vous voté pour Aurélien Giorgino ?

 

Réagissez à l’article sur Rashtag.fr ou sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Ally Hana « Un télé-crochet ? Je n’en ai jamais eu envie »

#AllyHana #MonSoleil #Capitol #Jonesic #LunSansLautre #MarinaKaye #ArianaGrande #EdSheeran ...