Interviews

Anggun « Réussir sa vie amoureuse est un véritable défi »


#Anggun #ToujoursUnAilleurs #FlorentPagny #NosViesParrallèles #FaceAuVent #YuriBuenaventura #MaximeLeforestier #AsiasGotTalent #Eurovision #Amir

Salut Anggun, ton album « Toujours un ailleurs » est sorti le 20 novembre. Si tu pouvais partir pour 24 heures dans un ailleurs, tu choisirais quelle destination ?

Je voudrais aller à Zanzibar parce que j’entends beaucoup parler de cette destination. Le nom de cet endroit est tellement exotique que ça me donne envie de découvrir ce coin que je ne connais pas.

Ton nouveau single « Face au vent » vient de sortir. Dans la chanson on passe de « On voit tout en bleu » à « On cache nos bleus », de « Je t’aime » à « Adieu ». Quel message voulais-tu faire passer ?

Être indépendante tout en ayant une vie de couple épanouie, c’est loin d’être évident pour les femmes de ma génération, il s’agit d’un véritable défi. Réussir sa vie professionnelle, c’est bien mais réussir sa vie amoureuse est notre plus grand challenge. Aujourd’hui, je me dis que l’on peut potentiellement tout réussir mais pas en même temps.

Dans le clip signé Darius Salimi, tu traverses différentes émotions. Il y a du vécu dans cette histoire ?

Bien sûr, « Face au vent » est un titre autobiographique : une femme peut changer d’avis et avoir des sauts d’humeur. On avait envie de raconter cela dans le clip. Darius Salimi est quelqu’un de brillant que j’aime beaucoup donc c’est toujours un plaisir de travailler avec lui. D’ailleurs, c’est lui qui a réalisé la couverture de l’album. L’esthétisme qu’il met en avant dans ses images est toujours sublime.

Sur « Nos vies parallèles », tu retrouves Florent Pagny que tu connais depuis plus de 20 ans. Vos vies ont été tellement parallèles que vous ne vous êtes jamais croisés sur un duo ?

On se recroise de temps en temps, c’est toute notre histoire. Florent a été quelqu’un de très important puisqu’il est à l’origine de mon début de carrière en France. Il est allé vivre ensuite en Patagonie, on s’est moins vu ces dernières années. On n’avait jamais chanté ensemble, ce titre était le bon. En plus, que ce soit pour l’enregistrement du titre ou pour la promotion de la chanson, il s’est beaucoup investi.

« Toujours un ailleurs » est ton 6e album, on y parle du monde, des autres. C’est l’album qui te ressemble le plus ?

Chaque disque a été créé comme un moment de vie, un selfie. Un album, c’est une photographie de soi à un instant précis. On peut voir au fil du temps mon évolution personnelle et sentimentale. Dans « Vivre un ailleurs », je parle des histoires des autres et des voyages que j’ai vécus. Certes, l’album évoque des choses liées à ma vie mais pas de manière aussi directe que précédemment.

"Face au vent", le nouveau single d'Anggun, extrait de l'album "toujours un ailleurs"

© Darius Salimi

On retrouve également sur l’album Yuri Buenaventura et Angélique Kidjo, c’était important cette diversité sur l’album ?

Ce sont des artistes que j’apprécie énormément. Ils ont tous accepté de participer à ce projet musical. Angélique est quelqu’un de formidable, je me suis toujours dit que j’aimerais être elle un jour tellement je l’admire. On se connait depuis 12 ans. Que ce soit Angélique ou Yuri, ce sont des citoyens du monde comme moi, j’avais envie de voyager avec eux sur cet album.

Il y a une belle reprise de « Né quelque part » de Maxime Leforestier. On a l’impression que la chanson était faite pour toi.

C’est une chanson que j’aime beaucoup et que j’avais déjà chantée sur des plateaux télé. Ce titre est très important dans le répertoire français, tout le monde le connait, il est resté très actuel. Maxime m’a même autorisée à écrire « Née quelque part » au féminin. Je pense que c’était sa manière à lui de dire qu’il validait ce titre.

Tu seras en concert en décembre prochain au Café de la Danse à Paris. Il y aura une tournée aussi ?

Ma tournée débute en juin prochain et il y aura effectivement 3 dates à Paris en décembre. Ce sera l’occasion de voyager et d’amener le public dans mon univers. Je serai même à Los Angeles en janvier 2017. J’ai hâte d’y être, je pense que ça va être super cool à vivre. On est en train de répéter avec mes musiciens, il y aura des titres de cet album et des chansons des disques précédents.

Parlons de ta participation en tant que juge à « Asia’s Got Talent » : ça t’a plu ?

Énormément. Il y a tellement de talents cachés que l’on ne soupçonne pas, insolites parfois dérangeants mais jamais banals. Généralement dans les Talent Show, la seule émission que je regarde est « The Voice ». Dans « Asia’s Got Talent », j’aime l’idée de mettre à l’honneur le spectacle vivant. J’ai adoré participer à ce programme : on a les meilleurs sièges au premier rang et on profite du spectacle comme personne. Chaque juge avait le droit à un golden buzzer et j’ai utilisé le mien pour la performance qui a remporté la compétition, un groupe philippin qui nous ont racontait des histoires rien qu’avec des ombres. C’était magnifique que j’en ai pleuré d’émotion. L’année prochaine, je vais avoir le plaisir d’être encore une fois juge pour cette belle émission.

Tu es présente régulièrement pour différentes causes humanitaires notamment « Aviation Sans Frontières ». Comment est né ton engagement ?

Grâce à cette association, on transporte des enfants malades pour les faire opérer en France. Comme je suis maman, je suis très sensible à la cause des enfants. Je suis consciente de la chance que j’ai d’avoir une enfant en bonne santé ce qui n’est pas le cas pour beaucoup d’enfants dans le monde. Je ne savais pas à quel point cet engagement humanitaire allait être aussi émotionnel. Ces expériences m’enrichissent beaucoup et donnent encore plus de sens à ma vie. J’aimerais m’occuper autant que possible de cette cause en plus de l’ONU pour laquelle je suis ambassadrice de bonne volonté.

"Face au vent", le nouveau single d'Anggun, extrait de l'album "toujours un ailleurs"

© Darius Salimi

L’Interview Hashtag d'Anggun

R# : Ton prénom veut dire « La grâce qui s’est créée dans un rêve » : #vrai ou #faux ?
A : #CarrémentVrai mon père étant écrivain, il a eu un goût pour les prénoms poétiques.

R# : Entre « La Neige au Sahara » et « Cesse la pluie » : quelle chanson tu likes le plus ?
A : Non, tu es dur ! Je ne peux pas choisir entre les deux. Entre la neige, la pluie et mon single sur le vent, je suis un peu la Evelyne Dhéliat de la musique. (Rires)

R# : Tu préfères être identifiée comme la Beyoncé Indonésienne ou la Madonna Française ?
A : Je n’ai ni l’âge de Madonna, ni les hanches de Beyoncé mais j’aime le côté girl power de Madonna.

R# : On te contacte pour Génération Goldman 3 : tu dis oui ou tu next ?
A : J’ai adoré participer à ces beaux projets mais je next. 2 albums, c’est bien, écoutons plutôt Jean-Jacques chanter ses propres titres.

R# : Ta fille de 8 ans te demande si elle peut participer à « The Voice Kids », tu réponds quoi ?
A : Je lui réponds non, elle ne chante pas bien, elle est plutôt manuelle, elle préfère le dessin par exemple.

R# : Entre Louane et Marina Kaye : quelle artiste mets-tu en favori ?
A : Ma fille adore Louane, j’aime bien les deux.

R# : « Danse avec les stars » saison 7 : tu y go ou pas ?
A : Je ne sais pas danser et en plus si on me fait tourner sur la piste, je risque de vomir, ça ne va pas être très joli ! (Rires)

R# : Si tu avais la jeune Anggun 9 ans devant toi, quel message tu lui ferais passer ?
A : Aies confiance en toi, tout ira bien.

R# : Entre un duo avec Gérald De Palmas ou avec Renaud : tu choisis qui ?
A : J’aime beaucoup Gérald de Palmas.

R# : Quelle note tu donnes à « J’ai cherché » la chanson d’Amir pour l’Eurovision ?
A : Je mets 12 points direct ! La chanson est parfaite, en plus Amir est beau, intelligent et gentil.

R# : Quel est le titre de ton album que tu likes le plus ?
A : « Mon capitaine » pour la phrase suivante : « Une femme veut être rassurée ».

R# : Le mot que tu mettrais en hashtag pour conclure ?
A : #fun et #alaprochainefois

"Face au vent", le nouveau single d'Anggun, extrait de l'album "toujours un ailleurs"

« Face Au Vent » est le deuxième extrait du nouvel album d’Anggun, « Toujours Un Ailleurs ». Elle sera en tournée dès le mois de Juin et sera en concert au Café de la Danse (Paris) du 1er au 3 Décembre 2016.  

Anggun et Rachid Jelti

Anggun et Rachid Jelti

 

Pour suivre Anggun sur les réseaux sociaux :

facebook-logo-bouton twitter-logo-bouton

  • Que pensez-vous de « Face au vent », le nouveau single d’Anggun ?
  • Avez-vous pris vos places pour son concert ?

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager !
Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

(VIDEO) Florent Mothe ‘Il y a un public fidèle depuis Mozart, l’Opéra-Rock’

#DanserSousLaPluie #Tournée #CandicePascal #DALS #NatashaStPier #CélineDion #LilianRenaud  Florent Mothe répond ...