Interviews
Anaïs Delva - Rashtag

Interview Anaïs Delva « Je suis partante pour la suite de La Reine des Neiges »

#AnaisDelva #LaReineDesNeiges #LibéréeDelivrée #LaDameBlanche #ArthurJugnot #PalaisRoyal #JulienLOko #Dracula #DALS

Bonjour Anaïs. Merci de répondre aux questions de Rashtag.  Tu es actuellement au Théâtre du Palais Royal à Paris avec « La Dame Blanche » de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino. Précédemment, tu as fait partie de l’aventure du film « La Reine des Neiges » : qu’est-ce qu’il se passe avec le blanc ?  

C’est drôle, on m’a fait cette remarque effectivement. Je n’ai pas une passion particulière pour le blanc mais les gens me voient bien dans des trucs en blanc… « La Reine des Neiges » puis « La Dame blanche », il faut savoir que je n’ai pas fait exprès ! (Rires)

 

Sur la bande originale de « La Reine des Neiges », tu as interprété le titre « Libérée, délivrée » qui a été un énorme succès. Est-ce que tu as un message pour les parents qui ont entendu cette chanson pendant des mois ?

Je suis navrée, je suis absolument navrée ! (Rires) Quand je l’ai enregistrée, je ne me suis pas spécialement rendu compte de l’ampleur que ça prendrait. En même temps, que les parents se rassurent : ok, eux, ils n’en peuvent plus parce qu’ils l’entendent beaucoup mais moi je la chante aussi énormément donc je l’entends beaucoup. (Rires) Quand je dis que je suis navrée, c’est surtout en référence à l’auteure de la chanson qui avait avoué qu’elle était désolée. En ce qui me concerne, je suis très contente, j’adore l’histoire de « La Reine des Neiges ».

 

Serais-tu partante pour la suite du film qui est en préparation ?

Bien sûr, j’espère pouvoir encore faire partie de l’aventure ! A priori, ça devrait être le cas puisque chez Disney, les voix restent les mêmes dans les suites de film. La voix d’Elsa, le personnage que j’ai doublé, est très identifiée, ce serait étrange pour les enfants et le public de changer. Donc logiquement, à moins qu’il y ait un événement majeur qui se passe dans le scénario du 2e volet, Elsa sera toujours de la partie et Elsa (elle prend la voix du personnage) : ben Elsa c’est moi ! (Rires)

 

« J’avais très envie de revenir à la comédie dans un univers d’adultes »

On va parler de la pièce « La Dame blanche », c’est au Théâtre du Palais Royal. Tu joues aux côtés d’Arthur Jugnot et de toute une troupe d’artistes. Comment as-tu réagi quand on t’a proposé ce rôle ?

Eh bien, hyper bien parce que justement déjà j’avais envie de jouer. Le succès de la chanson « La Reine des Neiges » a un peu fait oublier aux gens que je suis comédienne depuis toujours. Le fait d’être identifiée par le public seulement comme chanteuse, tu sais, ça m’a un peu étouffée parce que j’ai besoin de faire les deux et que j’ai toujours eu besoin de faire les deux. Cette proposition de « La Dame Blanche » est arrivée au bon moment car j’avais envie de revenir à la comédie en étant cette fois dans un univers d’adultes. Quand Sébastien Azzopardi m’a contactée pour passer l’essai, j’étais hyper emballée : il y avait des choses très diverses à jouer et très intéressantes. Ce rôle, c’est comme ces espèces de petits cadeaux du destin.

 

Il avait pensé à toi quand il l’avait écrit la pièce ?

En fait, non, pas du tout. Il avait d’ailleurs déjà fait passer des auditions, il ne trouvait pas sa dame blanche. Et c’est un gros coup de bol en fait parce qu’il est tombé sur mon profil alors qu’il était sur Facebook en train de chercher… Il m’a envoyé un mail en fait en me disant : « Ecoute, je fais passer une deuxième session de casting demain pour ma nouvelle pièce, est-ce que tu voudrais passer l’audition ? » Après avoir passé trois scènes seule puis ensuite avec Arthur Jugnot, il m’a dit : « Bon, eh bien c’est toi ! »

 

Le timing parfait puisqu’en plus tu étais disponible à ce moment-là.

Pour tout t’avouer, j’avais eu des propositions pour des comédies musicales mais j’avais vraiment envie d’autre chose et c’est tombé parfaitement. Je vais avoir 30 ans, je suis aussi actrice et j’avais vraiment envie d’un truc adulte puisque j’étais sur beaucoup de projets pour enfants ces derniers temps. C’est important dans la balance de pouvoir faire plein de choses différentes, c’est une forme d’équilibre.

 

« Sur scène, je joue 3 personnages et je m’éclate »

Pour parler de l’histoire, on suit les aventures de Malo Tiersen. Une nuit, il va se passer quelque chose qui va bouleverser sa vie, c’est ça ?

En fait, Malo Tiersen, interprété par Arhur Jugnot, a un accident qui va le hanter. C’est une espèce de descente aux enfers puisqu’il va se retrouver complètement hanté et il va même péter les plombs. Avec cette pièce on est à la fois dans un thriller fantastique qui se veut effrayant mais en même temps on a aussi énormément d’humour. Les spectateurs découvrent une comédie qui fait en même temps peur : cette pièce est un ovni. Grâce à l’écriture de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino qui ont très bien dosé les textes et le scénario, les gens vont se marrer, avoir des bulles de fraîcheur et juste après, il y a un effet qui va les faire sursauter. Il fallait oser et ce n’était pas gagné. C’est aussi pour ça que ça me plaisait beaucoup de le faire : c’est un pari.

 

Comment réagit le public ?

C’est assez excitant autant pour les comédiens que pour le public car la pièce est très interactive : entre la musique, les effets et le fait que l’on passe dans la salle au milieu des gens, ça ne laisse pas indifférent. Quand ils sont surpris, ils sursautent, quand c’est drôle, ils se marrent à gorge déployée, ils jouent avec nous et font partie intégrante du spectacle.

 

Peux-tu nous en dire plus sur ton personnage, à savoir cette fameuse Dame Blanche ?

Pour les besoins de l’histoire, je ne peux pas trop en dire. Mon personnage est au début de l’histoire l’amoureuse de Malo. Mais suite à cet accident, la vie de tout le monde va basculer… Moi, je joue deux rôles : le rôle d’Alice, cette fille, cette amoureuse, qui va être cette fameuse Dame Blanche également, et le rôle de Nina, la sœur d’Alice, qui est diamétralement, au niveau du caractère, opposée à Alice. Deux personnages très distincts, plus ce personnage de la Dame Blanche qui est encore différent. Pour moi c’est le top, j’ai trois personnages différents à jouer ! Ca demande une grosse implication. C’est une pièce qui est super fatigante que ce soit physiquement ou émotionnellement. Dans cette pièce, je m’éclate vraiment, je m’amuse beaucoup.

 

« Oui, je referais avec plaisir une comédie musicale »

Tu as évoqué les comédies musicales auxquelles tu as participées. Il y en a eu beaucoup : « Dracula », « Salut les Copains », « Hansel et Gretel » récemment. C’est quand la prochaine ?

Je ne sais pas encore. C’est vrai que j’ai envie d’y revenir parce que, évidemment, comme je disais, c’est quelque chose qui fait partie de moi. Ces derniers temps, j’étais très occupée avec « La Reine des Neiges » puis l’album que j’ai sorti. En ce moment, je suis à fond dans cette pièce de théâtre. C’est vrai que la comédie musicale va commencer un peu à me manquer, donc après « La Dame Blanche », pourquoi pas. Mais pour le moment, rien n’est prévu.

 

On a interviewé il y a quelque temps sur Rashtag Julien Loko, qui a dit  « Anaïs est une femme exceptionnelle et une artiste talentueuse ». Vous pourriez être amenés à retravailler ensemble ?

Julien, c’est vraiment mon frère même si j’ai un frère déjà quand même. On va dire que c’est un second frère de cœur que je me suis choisi, on s’est vraiment trouvés, on est complètement sur la même longueur d’onde. C’est un mec qui me fait mourir de rire et que j’aime très fort : je retravaillerais avec lui avec un plaisir de dingue. Il est généreux et talentueux et c’est vraiment un des meilleurs chanteurs que je connaisse. J’ai hyper hâte de le voir sur scène dans « Le Voyage Extraordinaire de Jules Verne ».

 

Et ton prochain album, c’est pour bientôt ou tu vas attendre un peu ?

J’ai un projet d’EP qui va sortir dans pas longtemps mais je ne peux pas en parler pour l’instant… En tout cas il est prêt. Et puis j’ai aussi un groupe qui s’appelle Maverick : de la chanson sixties en anglais, quelque chose de très différent de ce que je fais d’habitude. Tous ces projets sont prévus pour les prochains mois.

 

« Participer à ‘Danse avec les Stars’ ? Peut-être un jour »

En plus de cela, tu es l’une des voix de la série animée « La Forêt de l’étrange ».

Oui, ça va être présenté le 26 octobre au Comic Con : « La Forêt de l’étrange », c’est une magnifique série animée américaine produite par Cartoon Network. Le public va découvrir un univers très poétique, avec une vraie double lecture enfants/adultes avec des images et un graphisme très « à l’anciennes ». Je double le rôle de Béatrice, qui est un petit oiseau, un petit merle bleu, qui est super drôle, hyper cassante, hyper cash… Ce projet était vraiment très drôle à faire et j’en suis très fière : je me suis éclatée. Il y a également Renan Luce avec moi, on est tous les deux contents d’aller défendre cette belle série au Comic Con.

 

On aurait pu penser te retrouver au casting de la nouvelle saison de « Danse avec les stars »… Ca te tenterait ?

Et bien non tu vois, je n’y suis pas ! (Rires). Peut-être qu’un jour je ferais « Danse avec les stars », je ne sais pas, c’est sûr que ça pourrait être chouette comme aventure.

 

Avant de terminer, il y a une petite tradition : c’est l’Interview Hashtag.

 

L’Interview Hashtag d’Anaïs Delva

R# Après 10 années d’absence, les Rolling Stones préparent un nouvel album : tu retweetes ou non ?

AD# Oui grave, je retweete, ils sont mortels.

 

R# L’émission « The Voice Kids » revient aujourd’hui sur TF1 : tu nextes ou tu likes ?

AD# Même si je ne suis pas hyper branchée émissions télé je like. Je n’ai malheureusement pas regardé la première saison mais il paraît qu’il y avait des mômes vraiment géniaux.

 

R# « Quand c’est », le nouveau clip de Stromae : est- ce que tu cliques ou est-ce que tu zappes ?

AD# Je clique, bien sûr. C’est un beau propos et ce mec est une espèce d’ovni…

 

R# Entre Julie Zenatti et Tina Arena, quelle chanteuse ajouterais-tu en amie pour un duo ?

AD# J’aime beaucoup les deux donc on fait un trio ! (Rires)

 

R# Le spectacle « Cats » va arriver prochainement au Théâtre Mogador : est-ce que tu le mettrais en favori ?

AD# Oui, c’est spectacle qui est mythique et que je n’ai malheureusement jamais vu sur scène, donc j’ai grand hâte de le découvrir.

 

R# Ton artiste top tendance du moment, ce serait qui ?

AD# J’écoute beaucoup de vieux trucs moi tu sais. Dans les artistes actuels, je dirais Sia.

 

R# Quel mot aimerais-tu mettre en hashtag ?

AD# Ce serait #besoindesommeilliberezmoi ! (Rires)

 

R# Attention avec ton utilisation du mot « libérer »… 

AD# (Rires) Libérée, délivrée du sommeil alors… (Rires)

 

R# Merci beaucoup Anaïs. C’était un plaisir !

AD# Yes, c’était cool. Merci Rashtag.

 

Anaïs Delva est jusqu’au 23 décembre 2015 au Théâtre du Palais Royal à Paris dans la pièce « La Dame Blanche » de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino. Sur scène, elle est accompagnée notamment d’Arthur Jugnot et Michèle Garcia. Elle reviendra à la musique avec un EP prévu pour les prochains mois. Suivez son actualité sur les réseaux sociaux : 

 Icone-Twitter_Rashtag Anaïs Delva

Icone-Facebook_Rashtag  Anaïs Delva

 

Anaïs Delva & Rachid Jelti

 

Si vous avez aimé l’article, n’oubliez pas de liker, partager et réagir sur Rashtag.fr.

 

Vous pouvez également le commenter sur les réseaux sociaux via notre compte @rashtagmedia.

 

Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

The Voice : quels talents ont passé l’épreuve des battles ?

#TheVoice #Zazie #Pagny #Mika #Garou #Sol #LenaWoods #Arcadian ...