Interviews
Hapsatou-Sy_Rashtag-Banner-2

Interview Hapsatou Sy : « Avec Omar Sy, on est frère et soeur qu’on le veuille ou non. »

#TV #Beauté #LeGrand8 #LaurenceFerrari #ProjetFashion #antiKOD #OmarSy #RoselyneBachelot #D8 #Mode #AraAprikian #Cosmétiques #Coiffure

Bonjour Hapsatou, merci d’avoir accepté de répondre aux questions de Rashtag.

C’est avec plaisir ! Merci à toi.

 

« Le Grand 8 » fait d’excellentes audiences alors qu’au début le programme a connu quelques difficultés. Avec le recul, à quoi cela était dû selon toi ?

C’est normal, on a vu beaucoup d’émissions qui cartonnent aujourd’hui et qui ont débuté dans la difficulté. Là, il s’agissait d’un nouveau format, il fallait donc que l’on trouve nos repères et que chacune trouve sa place. Les débuts difficiles, ça n’a rien de surprenant. D’autant plus que les gens n’avaient pas l’habitude de voir une bande de filles comme la nôtre.

 

« Ma chouchou c’est Laurence Ferrari : c’est une nana que j’adore ! »

 

Justement, en parlant de bande, vous êtes cinq femmes de caractère sur le plateau. C’est laquelle ta chouchou ?

Ma chouchou à moi sera définitivement Laurence Ferrari ! Elle m’a donné ma chance, elle m’a soutenue, c’est vraiment une nana que j’adore. J’apprécie beaucoup sa franchise. Quand elle a un truc à dire, elle le dit sans passer par quatre chemins et ça permet vraiment d’avancer. Et puis, j’ai aussi une deuxième chouchou : Roselyne Bachelot. C’est une femme que j’ai appris à connaître, une femme que j’admire beaucoup. Elle est tous les jours de bonne humeur ! C’est vrai, je n’ai jamais vu Roselyne de mauvaise humeur…

 

Avec laquelle tu as eu le plus de clashes sur le plateau ?

Avec toutes ! Il y a des sujets sur lesquels on ne va pas être d’accord et d’autres sur lesquels on va être d’accord. Par exemple, avec Audrey Pulvar en terme d’entreprise ou d’économie, on ne partage pas les mêmes idées mais y a plein de sujets sur lesquels on se retrouve.

 

« Avec Omar Sy, on est frère et soeur qu’on le veuille ou non. »

 

Vous avez récemment reçu Omar Sy dans « Le Grand 8 ». Dans la séquence « message personnel » de l’émission, tu lui as adressé une lettre très touchante qui a été beaucoup relayée sur les réseaux sociaux et sur Internet. Tu t’attendais au buzz que cela a provoqué ?

Je n’ai pas du tout préparé ce buzz. Pour moi, c’était émouvant de recevoir Omar Sy ! On a des similitudes dans notre histoire qui sont assez incroyables. Tout ce que j’ai dit était vrai ! Quand je vois Omar Sy recevoir son César, j’ai l’impression que c’est mon frangin qui gagne ce prix et je pleure avec lui. J’imagine immédiatement le parcours de nos parents, cette histoire qui nous lie, cette histoire qui fait qu’effectivement on est frère et sœur qu’on le veuille ou non… Ce moment de sincérité non calculé a touché les gens parce que je pense qu’il fait écho dans leur tête et j’en suis honoré.

 

Hapsatou Sy, c’est également de nombreuses créations à travers les marques Dazzia, Ethnicia, Artisan Make Up et HapsatouSy dans lesquelles on retrouve entre autres des produits cosmétiques et une gamme capillaire. A qui s’adresse ces produits et où peut-on les trouver ?

C’est une gamme mixte qui s’adresse à tous ceux qui veulent que leurs produits de beauté leur fassent passer une bonne journée. C’est à la fois moderne et décalé… En fait, c’est le reflet de ma personnalité ! Aujourd’hui, on peut trouver ces produits dans les salons partenaires et également dans les pharmacies où leur distribution se développe fortement. On en est absolument ravi.

 

« Je ne crois pas aux tendances que tout le monde doit suivre. »

 

En parlant de tes créations, il est évoqué sur ton site qu’elles sont là « pour offrir à chacun la beauté qui lui ressemble ». C’est ça, la « Hapsatou Touch » ?

C’est ça la « Hapsatou Touch » oui ! Je ne crois pas aux tendances que tout le monde doit suivre, je ne crois pas aux principes qui veulent que tout le monde se ressemble. Chacun doit rester ce qu’il est, vivre comme il est, être beau dans ce qu’il dégage et dans ce qu’il a envie d’être.

 

C’est grâce aux produits de beauté que tu es arrivée dans le monde de l’entreprise à seulement 24 ans ! Avec du recul, tu aurais tout fait de la même manière ? Tu étais par exemple allée frapper à la porte de Cathy Guetta pour faire ta promo !

Je suis née avec ce culot. Je pars du principe que si l’on n’a pas de réseau au départ, si l’on n’est pas prédestiné à cela et bien il faut pousser les portes, il faut passer par les fenêtres ! C’est à chacun de créer son opportunité, sa chance et de la transformer en quelquechose de concret. C’est vrai qu’à l’époque quand je frappe à la porte de Cathy Guetta pour organiser ma soirée, dans ma tête, je ne me dis pas du tout qu’elle va refuser ! Je crois en mon idée, je n’ai pas peur, j’arrive avec une bande de filles et je me dit « Allez, on va faire le buzz ce soir. On va faire ma communication parce que j’ai besoin de clients ! » C’est la force du culot : cela nous pousse à aller là où on ne nous attend pas.

 

Tu as lancé récemment antiKOD ta 1ère collection de prêt-à-porter en collaboration avec cinq jeunes créateurs. Pourquoi antiKOD ? C’est ton côté rebelle ?

(Rires) C’est anti-codes de la mode ! Je crée une mode qui ressemble aux femmes d’aujourd’hui, une mode pour les femmes qui vont porter la collection au quotidien. Et antiKOD c’est aussi car on va de la taille 34 à la taille 48, on ne suit pas les tendances. L’idée était de créer des collaborations avec des créateurs pour lesquels j’ai eu de vrais coups de cœur pour faire émerger de tout cela quelquechose qui me ressemble et qui leur ressemble.

 

« Je vais bientôt lancer des produits sous la marque Hapsatou Sy Mode ! »

 

On retrouve quoi dans cette collection ?

AntiKOD c’est une collection pour les femmes qui veulent s’habiller différemment et avec de belles matières ! On est vraiment dans de belles créations, dans de vrais univers, des matières premières de grande qualité. Ce sont de petites séries « Made In France » donc forcément cela coûte un peu plus cher que le « Made in China » que l’on retrouve partout. D’ailleurs, je vais bientôt lancer des produits sous la marque « Hapsatou Sy Mode » qui seront plus accessibles à toutes. J’y tiens beaucoup. C’est important pour moi.

 

Bientôt sur D8 on te retrouvera à la tête de « Projet Fashion », un concours de jeunes créateurs. Ara Aprikian, le patron de D8, a confié récemment au « Buzz Média Orange-Figaro » que « la mode sera la prochaine tendance forte à la télévision » ! Comment s’est passée ton arrivée sur le projet ? Tu as postulé ? On te l’a proposé ?

Je dois remercier Ara Aprikian et Franck Appietto, le directeur des divertissements de la chaine, qui ont pensé à moi pour ce programme qui est un enjeu important pour D8. Je ferai tout pour ne pas les décevoir ! L’émission ne repose pas que sur moi puisqu’il y aura aussi le jury, les candidats et l’alchimie qui va se créer autour du programme. C’est clair que je suis très honorée, après si peu d’expérience TV, que l’on croit en moi pour une émission comme « Projet Fashion ».

 

Il paraît que Mademoiselle Agnès voulait présenter le programme mais que « D8 » a préféré miser sur toi ! Comment as-tu réagi en apprenant cela ?

C’est ce que j’ai lu récemment effectivement. J’ai beaucoup de respect pour Mademoiselle Agnès et pour le travail qu’elle fait. Pour le coup cette fois c’est ma chance, je la saisis et j’en suis très heureuse. Je lui souhaite vraiment de trouver un projet où elle aura également la possibilité de s’exprimer.

 

« Pour « Projet Fashion » sur D8, on a mis le paquet et ça va être canon. »

 

On peut en savoir plus sur l’émission ?

Pour l’instant je ne peux rien révéler. Les infos qui parviendront aux médias passeront par Ara Aprikian. Tout ce que je peux te dire c’est qu’on a mis le paquet et que ça va être canon !

 

Avec toutes ces réussites à ton actif, comment réagissent tes proches ? Ils sont fiers ? Ils ont peur ?

Mes proches sont ravis pour moi. Ils savent que je suis une battante depuis mon plus jeune âge et ils considèrent que c’est le juste retour de tout le travail qu’ils m’ont vu accomplir toutes ces années. On est une fratrie très solidaire donc ils me soutiennent beaucoup et font très attention à moi.

 

C’est bientôt la fin de cette interview mais avant on va passer à l’ITV Hashtag !

L’Interview Hashtag :

 

ITW-Bulles_Rashtag L’élimination de Louisy Joseph de « Danse avec les Stars » samedi dernier : tu likes ou pas ?

 Je ne like pas du tout car je pense que Louisy Joseph avait largement sa place encore dans la compétition.

 

ITW-Bulles_Rashtag Le coming out de Tim Cook, le PDG d’Apple, dans « Business Week » : tu retweetes ou pas ?

 Je retweete à mort ! Celà fait du bien venant du PDG d’une société aussi emblématique qu’Apple. Steve Jobs, qui avait créé l’entreprise, voulait à l’époque changer le monde et ce type d’action y contribue aussi.

 

ITW-Bulles_Rashtag Entre les albums « La Bande à Renaud 2 », « We Love Disney 2 », et « Forever Gentlemen 2 », lequel mets-tu en favori ?

  « Forever Gentlemen 2 » parce que je suis une fan de Sinclair et que j’adore l’univers artistique de l’album.

 

ITW-Bulles_Rashtag La dernière personne que tu as followé sur Twitter ?

  Akhenaton. C’est une légende du rap français, un mec brillant et intelligent. Il est venu récemment dans « Le Grand 8 ».

 

ITW-Bulles_Rashtag La dernière personne qui t’a followé sur Twitter ?

 Omar Sy… « Omar Sy vous suit désormais » (rires) j’ai adoré cette notification !

 

ITW-Bulles_Rashtag Roselyne Bachelot qui a fait ses premiers pas d’animatrice du Grand 8 : tu partages ou pas ?

 Je partage à fond, elle n’est pas prête de s’arrêter notre Roselyne !

 

ITW-Bulles_Rashtag Cristina Cordula, la spécialiste mode de M6 : poke ou pas ?

 Je poke Cristina. J’adore sa joie de vivre, son excentricité, son parcours,…

 

ITW-Bulles_Rashtag Eric Zemmour t’invite pour un live-chat : tu acceptes ou non ?

 Oui, j’accepte parce que ce n’est pas par le silence que l’on combat les idées. Eric Zemmour a une façon de parler qui m’horripile au plus haut point mais j’y vais avec plaisir pour essayer de le faire changer d’avis.

 

ITW-Bulles_Rashtag Si tu devais recommander quelqu’un en « Follow Friday » ?

 J’en ai deux si je peux transgresser les règles de Rashtag : Aminata Paris et Imen Saada. J’adore la joie de vivre de ces deux filles avec qui je travaille régulièrement ! Echanger avec elles, c’est toujours un bonheur.

 

ITW-Bulles_Rashtag Si tu pouvais choisir un mot ou une phrase pour la placer en top tendance sur Twitter, ce serait quoi ?

 #goodbyeebola

 

ITW-Bulles_Rashtag Hapsatou, merci beaucoup d’avoir répondu aux questions de Rashtag ! C’était un vrai bonheur. 

 Merci à toi. C’était un plaisir. Je partagerai l’esprit Rashtag sur Twitter et Facebook !

 

 

Retrouvez Hapsatou Sy dans « Le Grand 8 » du lundi au vendredi à 10h45 et prochainement à la tête de « Projet Fashion » sur D8. 
Toutes les infos sur ses créations sur www.hapsatousy.com
Partagez cette histoire
Chargez plus des Articles connexes
Voir plus d’articles Interviews

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

A découvrir aussi

Aïda Touihri « Je prépare un recueil des blagues de Roselyne Bachelot »

#AïdaTouihri #LeGrand8 #LaurenceFerrari #RoselyneBachelot #HapsatouSy #ElisabethBost #CitéGagnant #LCP ...